Réussite des essais de vol de vérification des limites opérationnelles des navires-hélicoptères

Nouvelles de la Marine / Le 19 décembre 2013

Le personnel civil et militaire de différentes agences ont réussi les essais de vol effectués à partir du NCSM Fredericton au début du mois de décembre. Ces essais visaient à définir les limites opérationnelles des hélicoptères CH-124 Sea King qui mèneront des opérations depuis les nouvelles frégates modernisées de la classe Halifax.

Il peut être très difficile pour ces gros hélicoptères d’atterrir sur le pont d’une frégate en mouvement pendant des conditions extrêmes en mer. Les données amassées durant les essais menés dans l’Atlantique Nord du 2 au 9 décembre, serviront à établir les limites de sécurité pour les opérations avec aéronefs embarqués.

Le Centre d’essais techniques (Aérospatiale) (CETA), le Conseil national de recherches du Canada, Recherche et développement pour la Défense Canada (Atlantique) et la 12e Escadre Shearwater, qui a fourni le Sea King et le personnel de maintenance de l’hélicoptère et qui a aussi permis d’accroître l’équipe d’essai de vol du CETA, ont pris part à ce projet.

Il était nécessaire de procéder à ces essais, car le programme de modernisation des navires de la classe Halifax comprend des modifications importantes de la superstructure des navires qui peuvent avoir un impact sur la précision des anémomètres montés sur le mât et sur les vents qui frappent le pont d’envol. Sans cette révision des limites pour les vents et des angles des mouvements du pont, la Marine royale canadienne ne pourrais mener des opérations avec l’hélicoptère et ceci aurais sérieusement éprouvé les capacités du navire.

En raison de la réussite de ces essais, les équipages aériens des Sea King seront permis de mener des opérations à partir de cette classe de navire à compter de 2014, contribuant ainsi à l’excellence en mer et au succès de la future flotte de la MRC.