Partenariats progressifs : renforcer la sécurité dans les Caraïbes

La Vigie - Automne 2014 / Le 30 octobre 2014

Par Lucy Ellis

La région des Caraïbes doit relever d’importants défis en matière de sécurité, allant du trafic illicite et de la contrebande humaine aux catastrophes naturelles mortelles. L’amélioration de la coordination et de la collaboration régionales constitue un moyen de relever ces défis de façon efficace.

La sécurité dans la région est importante pour le Canada, et les Forces armées canadiennes (FAC) investissent des ressources militaires pour soutenir les forces armées des pays caribéens.

« Nous voulons que le Canada soit vu comme un partenaire de choix dans un rôle de leadership », explique Clayton Purvis, planificateur de l’exercice au Commandement des opérations interarmées du Canada. « La participation aux exercices d’instruction et le soutien au développement jettent les bases du succès opérationnel dans l’avenir. Nous obtenons un accès au secteur, nous apprenons à mieux connaître nos partenaires et nous tissons des liens réciproques. »

Pendant l’exercice Tradewinds 2014, les FAC ont contribué plus fortement en matière d’instruction par rapport à l’édition de l’année dernière et ont travaillé en vue de renforcer les partenariats dans la région.

L’exercice annuel dirigé par le commandement du Sud des États-Unis (United States Southern Command - USSOUTHCOM) a rassemblé seize pays et des organisations régionales essentielles dans le bassin des Caraïbes du 1er au 25 juin. Cet exercice a permis d’améliorer les relations militaires du niveau du commandement jusqu’aux participants individuels.

« Tradewinds 2014 a aidé le Canada à créer des liens au niveau stratégique avec ces pays caribéens en ce qui a trait à venir en aide à leurs forces militaires locales et à leurs autres ministères dans leur lutte contre le trafic, les drogues et les autres activités criminelles », déclare le capitaine de corvette (Capc) Stephan Julien, commandant de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) (UPF[A]).

Dans la première phase de l’exercice Tradewinds, l’UPF(A) a entraîné des plongeurs caribéens et a supervisé la tenue d’exercices de recherches sous-marines. La phase deux de l’exercice a donné l’occasion aux Canadiens et aux Américains de collaborer à l’instruction sur la terre et en mer.

Le NCSM Summerside a également travaillé aux côtés de la garde côtière américaine pour offrir de l’instruction en défense côtière.

« Nos deux pays ont partagé la charge de travail pour maximiser l’efficacité de l’instruction et pour mettre à profit l’expérience de nos deux forces navales hautement compétentes », indique le Capc Jason Karle, cmdt du NCSM Summerside.

L’équipe canadienne a pris la tête d’un certain nombre d’exercices et a été en mesure de fournir son expertise unique. La combinaison d’instructeurs canadiens et américains ont exposé les participants à diverses compétences théoriques et pratiques pouvant être mises en œuvre dans diverses situations. Pendant le processus d’instruction, les Canadiens en ont également appris beaucoup sur les instructions permanentes d’opération caribéennes, ce qui a entraîné une meilleure compréhension mutuelle et une amélioration de l’interopérabilité.

Encore plus important, l’exercice Tradewinds était conçu pour augmenter la collaboration en matière de défense régionale parmi les partenaires caribéens. Les pays des Caraïbes possèdent souvent les compétences nécessaires pour gérer les problèmes courants mais sont confrontés à un manque de ressources. La mise en commun de ressources et les actions conjointes aident à résoudre ce problème.

Les réponses coordonnées aident également à empêcher les organisations criminelles à profiter de la région. Si un navire illégal quitte les eaux territoriales d’un pays, les forces de sécurité avoisinantes savent quelles procédures ont été suivies et comment agir à partir de là. Dans chaque scénario d’instruction, les participants de différentes nationalités ont été rassemblés pour agir conjointement et pour surmonter les défis auxquels ils sont confrontés.