NCSM Regina : l’équipage tend la main aux Philippines

La Vigie - Printemps 2014 / Le 24 avril 2014

Par le lieutenant de vaisseau Mark Fifield

La contribution des marins canadiens ne se limite pas aux opérations en mer, ces derniers parviennent également à toucher le cœur de ceux qu’ils rencontrent lorsqu’ils sont à terre.

Le port animé de Manille était le troisième port d’escale du NCSM Regina pendant son déploiement dans le cadre de l’opération Artemis. Entre quelques moments de repos bien mérités sur la terre ferme, de nombreux marins du NCSM Regina ont pris part aux activités tenues pour améliorer la vie de certains des habitants les plus démunis de la ville.

Manille, capitale des Philippines, figure parmi les villes les plus densément peuplées du monde; on y trouve environ 16,3 millions d’habitants concentrés dans une superficie d’à peine 38,55 km carrés. Même si la qualité de vie des habitants s’est grandement améliorée au cours des dernières décennies, la pauvreté extrême sévit toujours, particulièrement dans les taudis et les bidonvilles, comme Helping Land.

Helping Land est située aux abords de la ville de Manille et compte des centaines d’habitants qui survivent et gagnent leur vie en recyclant et en réutilisant les ordures des décharges de la ville. Pendant l’escale, les marins du NCSM Regina ont accompagné la femme de l’ambassadeur canadien aux Philippines et les travailleurs de l’organisation Project Pearl à l’occasion d’une visite guidée de Helping Land, où ils ont rencontré des enfants à l’école communautaire.

Après la visite, on a invité les enfants à se rendre en autobus au NCSM Regina, où une fois à bord, ils ont pu explorer le navire et manger un repas chaud. Par la suite, on les a amenés à un musée, puis ils sont rentrés à la maison, à la fin de la journée.

« À voir le sourire qu’affichaient les enfants, il était évident qu’ils avaient vécu une expérience extraordinaire. S’ils ont eu ne serait-ce que la moitié du plaisir que nous avons eu, alors on peut dire que la journée a été une réussite, dit le premier maître de 1re classe Janet Graham‑Smith, capitaine d’armes du Regina. Toutefois, cette journée n’aurait pas pu avoir lieu sans les efforts remarquables déployés par les membres de l’équipage du navire, qui se sont investi corps et âme dans l’activité. »

Les activités charitables ne se sont pas arrêtées là, puisque le capitaine Moley Mangana, aumônier du Regina, a encouragé les membres de l’équipage du navire à donner leurs pesos philippins restants à une œuvre de bienfaisance. Le résultat a été bien meilleur qu’escompté : on a recueilli 9 100 pesos, soit l’équivalent de 202 dollars américains. On a distribué la majeure partie de l’argent aux sans-abri, comme les enfants de la rue et leur famille, et l'on a remis plus de 3 000 pesos à un centre médical qui donne des soins médicaux et des vaccins contre la grippe aux gens de la rue.

« Je souhaite remercier sincèrement les membres de l’équipage du navire de leur générosité, puisque nous avons pu égayer la vie de ces gens défavorisés, même si ce n’était que pendant un jour ou deux. Ils n’oublieront jamais cette visite inattendue des marins canadiens venus leur tendre la main et les aider », conclut le Capt Mangana.