Montrer la détermination du Canada au sein de l’alliance de l’OTAN

La Vigie - Printemps 2015 / Le 28 avril 2015

Par le lieutenant de vaisseau Jennifer Fidler

À la fin mars, le NCSM Fredericton a quitté la mer Noire après trois semaines d’exercices interalliés de l’OTAN et d’opérations de reconnaissance de la situation maritime avec des navires de guerre de plusieurs nations alliées.

Le Fredericton et cinq autres navires de guerre alliés assignés au 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN, le SNMG2, étaient dans la mer Noire pour contribuer au maintien de la sécurité en Europe centrale et en Europe de l’Est. Leur présence est une preuve de l’engagement constant du Canada et de l’OTAN envers ses alliés.

Le SNMG2 est une force maritime multinationale intégrée formée de navires de divers pays alliés. Ces navires sont mis à la disposition de l’OTAN en vue de l’exécution de diverses tâches allant de la participation à des exercices à des interventions lors de missions opérationnelles.

Au départ de la mer Noire, le commandant du SNMG2, le contre-amiral américain Brad Williamson, et son état-major sont montés à bord du Fredericton, en faisant ainsi le navire amiral du groupe opérationnel. L’amiral a remarqué que « la participation du Fredericton a énormément contribué aux capacités de l’ensemble de la force. Le fait d’avoir un navire canadien et un navire américain déployés ensemble avec SNMG2 est une preuve du lien transatlantique qui existe et affirme que l’OTAN est véritablement une alliance de l’Atlantique Nord. »

Le lieutenant-général Jonathan Vance, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, est d’accord. « La participation des Forces armées canadiennes à ces exercices interalliés et ces opérations de reconnaissance de la situation maritime dans la mer Noire renforce notre état de préparation opérationnelle et notre interopérabilité avec nos alliés de l’OTAN et nos partenaires de la sécurité dans la région. Elle permet aussi d’accroître les capacités de l’OTAN et montre la détermination du Canada au sein de l’alliance de l’OTAN. »

Le Fredericton est déployé dans le cadre de l’Opération Reassurance depuis la fin décembre, où il a remplacé le NCSM Toronto. Il est le troisième navire canadien à entreprendre la mission (le NCSM Regina était le premier).

Le Fredericton est la première frégate modernisée à prendre part à un déploiement après avoir complété le programme de modernisation de la classe Halifax. Cela comprend des nouveaux systèmes de gestion du combat, de guerre électronique et de gestion intégrée de la plateforme, de nouvelles capacités radar, des dispositifs de communications et des missiles améliorés.

« Les nouveaux systèmes et les nouvelles capacités du NCSM Fredericton amènent de grandes attentes en matière de rendement et de fiabilité », de dire le capitaine de frégate Jeffrey Murray, commandant du Fredericton. « Notre nouvelle puissance de traitement et nos nouvelles capacités radar nous donnent une meilleure idée de ce qui se passe dans le secteur et nous permettent d’intégrer cette information à celle du reste du groupe opérationnel afin d’obtenir un tableau complet de la situation. »

Dans la salle des opérations du Fredericton, de nouveaux postes de travail offrent à l’opérateur de l’information plus détaillée en un seul dispositif d’affichage. « Les opérateurs sont plus en mesure de fixer leur attention sur les navires d’intérêt », explique le Capf Murray.

Pendant leur déploiement dans la mer Noire, les navires du SNMG2 ont visité Varna, en Bulgarie et Constanta, en Roumanie, où les membres d’équipage ont pris part à des activités de relations communautaires.

« Ces activités contribuent à favoriser de meilleures relations entre les navires, de même qu’à remercier les communautés, un élément clé de la visite du groupe opérationnel », explique le Capf Murray.

À leur départ de la mer Noire, les navires du SNMG2 ont fait escale à Istanbul, en Turquie, où ils ont dit au revoir au navire turc TCG Turgutreis. Ils ont maintenant quitté la Méditerranée et continueront à mener des opérations ensemble dans l’Atlantique Nord.

Le retour du Fredericton  au Canada est anticipé à la fin de l’été.

Voir le vidéo !

En novembre 2014, après avoir terminé son carénage de modernisation de la classe Halifax, mais avant de participer à l’opération Reassurance à l’étranger, le NCSM Fredericton est parti vers le sud au large des côtes de Norfolk (Virginie) pour effectuer des essais en mer et pour mettre à l’épreuve son nouveau système de missile Sea Sparrow évolué. La Marine royale canadienne utilise les systèmes de missile Sea Sparrow évolués comme capacité de défense de guerre de surface sur les frégates de la classe Halifax.

Voir le vidéo : http://www.navy-marine.forces.gc.ca/fr/multimedia/galerie-videos.page