Ltv Denise Dickson : une carrière inespérée

Nouvelles de la Marine / Le 8 février 2021

Le lieutenant (Ltv) Denise Dickson, officier du génie des systèmes de marine de la Marine royale canadienne (MRC), a commencé sa carrière militaire presque par accident il y a près de deux décennies.

« Pour être honnête, en 2003, je ne savais même pas que le Canada avait une marine. Mon introduction à la MRC fut lors d’un évènement de recrutement des Forces armées canadiennes (FAC) à mon université. Dès lors, je savais que je voulais m'engager. Le métier qui m’intéressait m'offrait tout ce que je voulais : des possibilités de travailler dans un environnement d'ingénierie, des voyages et des études supérieures payées. » 

Dans la MRC, le rôle principal d'un ingénieur des systèmes de marine est de fournir une expertise technique, des conseils et faire preuve de leadership à l'appui des opérations navales quotidiennes et de la maintenance des systèmes maritimes des navires et des sous-marins; la modernisation de la flotte; le remplacement des systèmes et de l'équipement de la marine navale; et l'entretien de l'infrastructure nécessaire pour soutenir les opérations et les missions navales.

Pour la ltv Dickson, ce sont les collègues et la camaraderie qui font de la MRC un environnement sans pareil.

« Je sais qu'on le dit souvent, mais c'est vrai. Où d'autre pourrait-on rencontrer des Canadiens de différents horizons et, avec eux, relever des défis variés. Vous pouvez rencontrer des professionnels qui travaillent dans la même organisation depuis 20 ou 30 ans. Ils sont étonnants et ont de belles histoires à raconter. »

Et pour le Ltv Dickson, les expériences qu'elle a vécues en uniforme sont tout aussi variées que surprenantes.

« Ma première fois en mer sur un navire de guerre reste mon expérience la plus mémorable. C'était lors mon cours de familiarisation avec le génie maritime. Nous devions quitter Halifax pour trois semaines en nous rendant à St. John's et à Corner Brook (à Terre-Neuve). Finalement, nous avons été réaffectés à l’Opération CHABENAL. Pourtant à l'époque, nous n’en savions rien (de l’opération d’interception de drogue). Nous avons embarqué des membres de la GRC, nous avons quitté Corner Brook et nous sommes revenus à Halifax qu'après deux mois et demi. J'ai tellement appris pendant cette mission : la lutte anti-drogue, l'arrestation de trafiquants de drogue et toujours faire ses valises pour trois mois même si la navigation est censée durer quelques semaines. »

D'autres faits saillants mémorables inclus son temps à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Protecteur, un navire de soutien opérationnel qui est maintenant déclassé et ayant une longue feuille de route, afin de rejoindre la Force opérationnelle multinationale (FOM) 150 dans le golfe d’Oman.

« Lorsque j'ai été affecté au NCSM Protecteur, il était chargé de faire le tour du monde afin de soutenir les opérations canadiennes et de nos alliés. Le NCSM Protecteur et le NCSM Calgary ont quitté Victoria (en Colombie-Britannique) en passant par le canal de Panama pour rejoindre le NCSM Iroquois et la FOM 150 dans le Golfe d’Oman  afin de prendre position et de soutenir nos alliés dans la lutte contre le terrorisme et la piraterie, » elle a dit.

Leur itinéraire les a emmenés à travers le canal de Suez, ce qui semblait durer une éternité, a-t-elle déclaré, soulignant que certains membres d'équipage devaient porter des équipements de lutte contre les incendies supplémentaires à tout moment par temps chaud.

« Cet ensemble d'équipement de lutte contre les incendies a été porté sans interruption pendant trois jours complets pendant que nous prenions des quarts de travail. Disons simplement qu'une fois que nous sommes revenus, cet ensemble d'équipement était le premier prévu pour le nettoyage à sec. »

Selon la ltv Dickson, « il y a beaucoup d’occasions dans la MRC qui nous permettent de grandir professionnellement. Mes expériences m’ont donné les compétences et la confiance nécessaires pour gérer des budgets considérables et pour surmonter une foule de défis inhérents au travail d’un officier de la marine. »