Le NCSM Toronto reçoit une mention élogieuse méritoire de la marine américaine

La Vigie - Printemps 2015 / Le 28 avril 2015

La marine américaine a témoigné sa reconnaissance au NCSM Toronto pour son travail au sein de la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF-150) visant à empêcher le trafic de stupéfiants ainsi que les activités criminelles et terroristes pendant son déploiement dans le cadre de l’opération Artemis au Moyen-Orient. 

L’amiral Jonathan Greenert, chef des opérations navales des États-Unis, a remis une mention élogieuse méritoire à l’intention des unités au navire le 20 février à Halifax. Monsieur Bruce Heyman, ambassadeur américain au Canada, le vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne, plusieurs autres personnalités des gouvernements canadiens et américains ainsi que des hauts gradés de la marine ont assisté à la cérémonie.

Il est très rare qu’une unité navale étrangère reçoive une décoration à l’intention des unités navales américaines. Cette mention élogieuse a été remise à seulement cinq unités étrangères au cours des 45 dernières années.

« Un tel honneur démontre encore une fois les capacités de calibre mondial des navires de la Marine royale canadienne et de leurs équipages, a déclaré le vice-amiral Norman. J’aimerais remercier l’amiral Greenert pour la remise de cette mention élogieuse au NCSM Toronto et à son équipage. Je félicite aussi les officiers et les marins pour avoir reçu cet honneur prestigieux aujourd’hui. Leur dévouement et l’accomplissement exceptionnel de leur devoir sont un exemple pour tous. Ils maintiennent l’extraordinaire réputation d'excellence en mer de la Marine royale canadienne. »

La mention élogieuse méritoire à l’intention des unités de la marine américaine souligne le service exceptionnel du NCSM Toronto en 2013 lors des opérations de sécurité maritime qu’il a mené pendant son déploiement au sein de la CTF 150 au Moyen-Orient. L’équipage du NCSM Toronto a fait preuve d’un professionnalisme exceptionnel. Sa compétence à repérer, à suivre les contacts d’intérêt et à procéder à des arraisonnements a permis d’effectuer des saisies importantes de stupéfiants pour un total de plus de 1 300 kilogrammes d’héroïne et de près de 6 000 kilogrammes de hachisch. Des saisies de cette envergure peuvent aisément perturber les organisations criminelles dans le financement de leurs activités.