ARCHIVÉE - Le NCSM Regina procède à un ravitaillement en mer avec un navire de la marine américaine au large de la Somalie durant l’opération ARTEMIS

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

NCSM Regina - OP ARTEMIS / Le 2 avril 2014

Par le Ltv Mark Fifield, OAP ROTO 4 de l'Op ARTEMIS

Le 2 avril 2014, le NCSM Regina a procédé à un ravitaillement en mer (REM) avec le navire américain USNS Joshua Humphreys au large des côtes de la Somalie pendant l’opération ARTEMIS, une opération de lutte contre le terrorisme et de sécurité maritime.

Il s’agissait du premier REM du Regina avec un de ses partenaires de la force opérationnelle multinationale (CTF-150) depuis le début de ce déploiement. Le haut degré d’interopérabilité entre la marine américaine et la Marine royale canadienne a pallié aux difficultés inhérentes à cette activité.

« J'ai été très impressionné par les capacités et le professionnalisme dont a fait preuve l’équipage du USNS Joshua Humphreys. Le REM s’est déroulé sans anicroche », a commenté le capitaine de corvette Gordon Roy, commandant en second du NCSM Regina. « Les partenaires de la coalition CTF 150 partagent leurs connaissances et leur expertise liées aux défis opérationnels logistiques uniques que pose la zone d’opérations interarmées de l’opération ARTEMIS. »

La Marine royale canadienne participe fréquemment à des opérations interarmées avec la marine américaine et d'autres marines alliées. Cette expérience acquise lui est bénéfique durant des déploiements outre-mer de haute importance comme l’opération ARTEMIS. De plus, les relations de longue durée établies durant ces opérations et ces exercices augmentent la confiance mutuelle en nos capacités respectives.

« Notre capacité à maintenir ce genre d’opérations en mer pendant une longue période exige un soutien logistique important depuis la terre ou de la part d’un navire en mer ayant les capacités de REM, comme c’est le cas du USNS Joshua Humphreys, » a expliqué le capitaine de frégate Dan Charlebois, commandant du NCSM Regina. « La capacité de REM en mer avec un partenaire de la coalition CTF 150 nous permet de demeurer dans la bataille et de ne pas quitter notre zone d’opération  pour nous procurer du carburant à terre dans un port étranger. »