Le NCSM Harry DeWolf a passé près d’un mois à mener des essais par temps froid et sur la glace

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 14 avril 2021

Par Ryan Melanson

Naviguer dans l’Arctique et dans les glaces n’a rien de nouveau pour le commandant (Capf) Corey Gleason.

En tant que premier commandant du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne (MRC), il a passé des années à se préparer et à s’entraîner dans le Nord avec des navires de la Garde côtière canadienne et des alliés de l’OTAN pour acquérir de l’expérience, en plus des nombreuses études universitaires qu’il a réalisées.

Toutefois, rien de tout cela n’a émoussé l’excitation d’atteindre la glace de mer au Labrador pour la première fois avec le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf.

« Je me suis senti pressé par des années de mentorat et de formation, dit-il, soulignant la fierté qu’il ressentait à confirmer que son équipage était préparé et prêt à traverser les glaces avec le navire.

Il n’y a rien de tel que de faire le travail de façon pratique; le bruit de la glace qui frappe la coque, la sensation que le navire sort d’un radeau de glace et tombe dans un nouveau chenal, ou le bruit des alarmes émises par différents capteurs. Pour moi personnellement, c’est toujours agréable de voir les expressions sur les visages des marins qui expérimentent le déglaçage pour la première fois », ajoute le Capf Gleason. Les réactions varient du choc à l’impact lorsque les marins s’accrochent à des chaises ou à des armoires pour garder leur équilibre, à la joie et aux sensations fortes de voir les bénéfices après des années de travail.

Le Harry DeWolf a quitté Halifax le 9 février 2021 et a passé près d’un mois à mener des essais par temps froid et sur la glace au large des côtes du Nord du Labrador et du Nunavut. Le personnel d’Irving Shipbuilding et d’autres entrepreneurs civils se sont joints à l’équipage alors que le navire franchit les dernières étapes avant d’être mis en service plus tard cette année.

Il y avait également à bord des membres du futur NPEA, le NCSM Margaret Brooke, qui ont l’avantage de pouvoir se familiariser avec la nouvelle plateforme avant que le deuxième navire de la classe soit livré à la Marine.

Le Capf Gleason indique que son équipe a communiqué les leçons apprises jusqu’à maintenant et s’est concentrée sur la création d’occasions de perfectionnement professionnel pour ses collègues, avec une exposition pratique aux systèmes de propulsion et de commande du navire et à d’autres pièces d’équipement à bord, ainsi qu’à la pratique en vue de manipuler le navire dans des couches de glace de plus de 15 centimètres.

« Il ne faut pas perdre de vue qu’il est très important pour n’importe quel navire, et pas seulement pour la MRC, de se trouver aussi loin dans le Nord à cette période de l’année », indique le Capf Gleason, mentionnant la température de -40 °C et le premier passage du Harry DeWolf dans la vraie glace.

Les activités ne seront pas perturbées durant la saison navigable de juillet à octobre. »