ARCHIVÉE - L’équipage du ncsm regina en pleine forme durant l’Op ARTEMIS

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

NCSM Regina - OP ARTEMIS / Le 23 avril 2014

Par le Ltv Mark Fifield, OAP ROTO 4 de l’Op ARTEMIS

Qui a dit qu’il était impossible de manger santé et de faire de l’exercice en pleine mer?

L’équipage du NCSM Regina aide à paver la voie en ce qui a trait à la promotion de la santé et de la bonne forme physique auprès du reste de la flotte dans le cadre du déploiement outre-mer lié à l’opération ARTEMIS. Au cours des quatre derniers mois, l’équipage a mis sur pied différentes initiatives comme des consultations sur l’alimentation et le poids, un service d’aide pour arrêter de fumer, un concours de perte de poids de style « Biggest Loser », et des rencontres régulières du club de santé du navire.

« Nous avons presque terminé la moitié du déploiement et nous devons maintenir notre niveau d’énergie ainsi que notre santé pendant toute l’opération ARTEMIS, a déclaré le capf Dan Charlebois, commandant du NCSM Regina. Nous encourageons l’équipage du navire à faire des choix sains dans l’espoir que cela mènera à une modification générale du style de vie à bord du navire et à la maison. Si j’en suis capable, tout le monde l’est! »

L’adjoint au médecin du navire, l’adj Dave Hancock, offre des conseils sur la nutrition et le poids santé. Il peut aussi aider ceux qui souhaitent cesser de fumer pendant le déploiement. À cet effet, il peut prescrire des auxiliaires anti-tabagisme comme des timbres à nicotine pour aider à alléger les symptômes de l'abstinence et, en tant qu’ancien fumeur, il offre des consultations individuelles à ceux qui ont de la difficulté à effectuer un sevrage brutal. En outre, l’adj Dave Hancock est responsable du concours « Biggest Loser », une activité inspirée de la populaire série télévisée américaine éponyme.

Les participants au concours doivent se peser lors de chaque arrêt de ravitaillement en carburant ou visite de port, et leur perte de poids est suivie de près par l’adj Hancock. Le nom du gagnant sera annoncé vers la fin du déploiement et celui-ci sera déterminé en fonction du pourcentage de perte de poids des participants, et non des chiffres indiqués sur le pèse-personne.

Pour aider le personnel du NCSM Regina à perdre quelques kilos et à améliorer sa force musculaire ainsi que sa capacité cardiovasculaire, un club de santé a été mis sur pied et les membres peuvent y échanger des conseils sur la nutrition sportive ou prendre part à des séances d’entraînement intensives sur le pont d’envol. Ces séances sont organisées et supervisées par des membres ayant réussi le Cours de moniteur adjoint d’éducation physique -  Niveau élémentaire. Chaque semaine, une nouvelle personne anime la séance et prépare les exercices. Bien qu’il faille beaucoup de temps et d’efforts pour préparer et offrir une telle séance, un grand nombre de personnes y participent et sont d’avis qu’elles obtiennent de meilleurs résultats par l’intermédiaire d’une séance de groupe comparativement à un entraînement individuel.

« Il est beaucoup plus facile de faire des exercices lorsqu’on dispose d’un bon réseau de soutien qui nous aide à tenir le coup, a déclaré le M 1 Matthew Goodwin, l’officier des sports du navire. Le club de santé est une grande réussite et de nombreux membres ont déjà perdu beaucoup de poids en plus d’avoir développé une meilleure confiance. »

Ceux qui préfèrent s’entraîner seuls peuvent aussi le faire étant donné que le NCSM Regina est bien équipé. On y trouve des machines d’entraînement cardiovasculaire et de l’équipement de conditionnement physique, notamment un tapis roulant, un appareil elliptique, un rameur et un vélo couché. Près de la poupe du navire, il y a un petit gymnase qui comprend des poids et haltères, un appareil Smith,  un développé couché, un poste de traction à barre fixe/poussée à la barre parallèle ainsi qu’une machine polyvalente à double poulie. Plutôt que d’utiliser les haltères et les machines, plusieurs marins préfèrent effectuer une petite course sur le pont supérieur ou encore prendre part à un entraînement en circuit ou à une séance de yoga sur le pont d’envol.

« Se tenir en forme et manger sainement représentent une partie importante de la préparation en vue d’opérations maritimes physiquement et mentalement exigeantes, a expliqué le capc Gordon Roy, officier second du NCSM Regina. Tout le monde peut consacrer chaque jour au moins 30 minutes à un entraînement au gymnase, à des exercices cardiovasculaires sur le pont supérieur ou à l’utilisation des appareils de conditionnement physique du navire. »