Il faut avoir de la confiance et de l’assurance pour être un dirigeant dans la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 16 avril 2021

Par Joanie Veitch

Ayant grandi dans le sud de l’Ontario, le lieutenant de vaisseau (ltv) Adelaide Taylor était sûre de deux choses quant à ses projets d’avenir : elle avait le goût de l’aventure et voulait une carrière solide.

Aujourd’hui, près de huit ans après le début de sa carrière dans la Marine royale canadienne, la jeune femme de 26 ans occupe le poste d’officier d’état-major – Opérations en cours au centre des opérations logistiques de la flotte au quartier général de la Flotte canadienne de l’Atlantique à Halifax.

C’est un travail exigeant, mais le Ltv Taylor estime que ses mentors compétents, ainsi que ses expériences dans la Marine et son amour du soccer, lui ont permis d’acquérir les leçons de vie qui favorisent son épanouissement.

« La cohésion de l’équipe et le travail avec les autres sont à la base du soccer. Vous apprenez à puiser dans vos réserves et à utiliser cette énergie pour travailler dur et faire de votre mieux. J’ai toujours été très discrète, je le suis encore dans certaines situations, il me faut parfois du temps pour être à l’aise et exprimer mon opinion. Mais à mesure que j’ai évolué dans les différents rôles que j’ai tenus et que j’ai assumé davantage de responsabilités, je me suis rendu compte que ce que j’ai à dire avait bel et bien de la valeur. J’ai appris à avoir confiance en moi-même », a-t-elle déclaré.

Le Ltv Taylor était à l’école secondaire lorsqu’une rencontre fortuite lors d’un tournoi de soccer a suscité son intérêt pour le Collège militaire royal du Canada et l’a amenée à y jouer au soccer universitaire pendant les quatre années où elle faisait un baccalauréat ès arts en administration des affaires.

En choisissant la Marine, elle a suivi les traces de son grand-père, qui a été membre de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a ajouté qu’elle avait toujours été attirée par l’eau.

« Plus j’en apprenais sur la carrière dans la Marine, plus je comprenais qu’elle offrait la combinaison parfaite d’expériences passionnantes et de sécurité d’emploi », a-t-elle précisé.

Elle n’a pas été déçue. « Je fais un travail tout à fait fascinant, un travail qui est à la fois stimulant et gratifiant. Et ce désir d’aventure que j’ai toujours ressenti est comblé. J’adore ça. »

Après avoir été affecté à Halifax en 2018, le Ltv Taylor a travaillé à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Oriole après le retour du grand voilier à Halifax en provenance de la côte Ouest. Pendant la tournée des Grands Lacs, cette année-là, elle s’est rendue la première sur les lieux pour organiser les services portuaires et la logistique pour le NCSM Oriole.

Sa mission suivante, un point fort de sa carrière, lui a été confiée en 2019 lors d’un déploiement outremer à bord du NCSM Halifax à l’appui de l’opération REASSURANCE.

Travaillant sous la supervision de l’officier de logistique, le capitaine de corvette Tiffani Carrat, le Ltv Taylor a dit avoir bénéficié d’un mentorat solide qui lui avait permis d’apprendre à avoir confiance en ses propres capacités.

« Elle m’a encouragée à avoir confiance en moi, à avoir l’assurance que je savais ce que je faisais et à croire en mes compétences. Cela peut être difficile, mais avec le temps, les responsabilités que j’ai assumées et le travail que j’ai accompli, j’ai vu que les autres me faisaient confiance et j’ai appris à me faire confiance », a confié le Ltv Taylor.

En avril 2020, le Ltv Taylor a accédé à son poste actuel, où elle apporte un soutien aux navires déployés et où elle est le principal point de contact pour les navires. Elle est elle-même superviseure maintenant et, sachant à quel point elle a bénéficié des conseils judicieux de son mentor, elle s’efforce de faire de même pour les autres.

« J’essaie de me donner pour priorité de passer en revue les choses chaque fois que j’en ai l’occasion, d’enseigner et d’encadrer, mais sans me limiter au matériel et aux faits. J’essaie de parler de ces grandes leçons de vie, comme la façon d’avoir confiance en soi. Je pense qu’il est important d’être un dirigeant, pas seulement avec ses subordonnés, mais aussi avec ses pairs », a-t-elle affirmé.

Si, en mer, le Ltv de vaisseau Taylor s’efforce de trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée en restant active et en donnant des cours de yoga sur le pont d’envol, elle en fait aussi sa priorité à terre. Elle a des passe-temps créatifs, comme la peinture et l’artisanat, et mène une vie active, en faisant de la course à pied et de la randonnée autant que possible, et en pratiquant le yoga régulièrement.

Elle continue également à jouer au soccer : elle enfile ses chaussures à crampons et se rend régulièrement sur le terrain avec le Sport and Social Club d’Halifax, où elle apprécie toujours autant la camaraderie et les leçons de vie qu’offre le soccer.

« Ce sport me garde en bonne santé et j’aime l’esprit d’équipe. Jouer au soccer m’a toujours aidée à gérer le stress. Il peut se passer beaucoup de choses, mais il est important de ne pas s’énerver. Il suffit pour cela de marquer un temps d’arrêt et de respirer, avant de foncer. »