Héros de la bataille de l’Atlantique : matelot de 2e classe Raymond Gard

Héros de la bataille de l'Atlantique / Le 29 avril 2021

Par le Capitaine de frégate (retraité) Bill Gard

Mon père, Raymond Gard, est né le 18 juin 1918, à Toronto. Il était le troisième de huit enfants : il avait deux frères et sœurs et cinq demi-frères et demi-sœurs.

En 1942, il s’est enrôlé dans la Réserve de volontaires de la Marine royale du Canada (RVMRC) au sein du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) York à Toronto et il s’est dirigé vers Cornwallis, en N.-É., pour participer à l’instruction navale. Il a été formé comme mécanicien-chauffeur et il a principalement navigué à bord de la corvette NCSM Rosthern, K-169, comme matelot de 2classe.

Il a servi jusqu’à la fin de la guerre, réalisant en cours de route bon nombre de traversées de convois à direction de Londonderry, en Irlande du Nord.

Les quatre frères de mon père ont également servi dans la Deuxième Guerre mondiale, dans différents services, et sont tous rentrés au pays après la guerre.

Mon père et ma mère, Marion Gard (née Parton, de London, en Ontario), se sont mariés le 30 décembre 1944, à Halifax. Ils ont élevé leurs cinq enfants dans le quartier Alderwood, à Toronto.

Avant la guerre, mon père travaillait pour la compagnie de cuivre et laiton Anaconda à Toronto. Après la guerre, il y est retourné et a travaillé 44 ans avant de prendre sa retraite en 1983.

Il est décédé en 2000, et ses cendres ont été enterrées en 2001, pendant la fin de semaine de la cérémonie commémorative de la bataille de l’Atlantique, au large du parc Point Pleasant à Halifax, de la poupe du NCSM Sackville, K-181.