Ens 2 Marianne Forest : officier de guerre navale sur le NCSM Donnacona à Montréal

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 9 avril 2021

L’enseigne de 2e classe (ens 2) Marianne Forest, de Montréal, s’est enrôlée dans la Réserve de la Marine royale canadienne (MRC) en 2017. Comme bénévole auprès des Sea Scouts et membre du club de voile des Forces canadiennes, elle a rencontré un certain nombre de personnes qui lui ont suggéré d’envisager de devenir officier dans la MRC.

Officier de guerre navale à sa division de la Réserve navale d’attache, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Donnacona, à Montréal, l’Ens 2 Forest occupe le poste de coordonnatrice des données auprès du responsable adjoint de la disponibilité opérationnelle du personnel.

Son travail est important pour elle. Elle le trouve gratifiant, car, en tant que militaire, elle peut aussi bien participer à des activités militaires qu’à des activités communautaires dans sa région, comme l’opération LENTUS de 2019, au cours de laquelle la Marine a été déployée dans la région du Grand Montréal pour venir en aide aux victimes des inondations.

Selon l’Ens 2 Forest, ce qu’il y a de mieux dans le fait de faire partie de la MRC, c’est la grande variété d’emplois, de tâches et de possibilités.

« L’aspect le plus intéressant du travail dans la Marine, c’est la vaste gamme de tâches que l’on peut être appelé à accomplir au quotidien. Je n’ai aucun mal à rester motivée lorsque je peux passer de la conduite d’un navire à la rédaction de documents de référence pour mon unité à l’organisation d’événements de sensibilisation. »

« L’une des expériences mémorables dont je suis particulièrement fière est l’organisation d’une escale pour le NCSM Oriole à Montréal. Le NCSM Oriole est un voilier-école à gréement bermudien qui célébrera son 100e anniversaire l’an prochain. J’ai formé une équipe de guides touristiques composée principalement de nouveaux membres de la Marine qui ne connaissaient pas la terminologie des bateaux, et encore moins celle des voiliers, et ils ont présenté le navire au public comme s’ils l’avaient toujours connu! Ce qui caractérise l'organisation d’événements à Montréal, c’est que toute la préparation se fait en double puisque nous travaillons toujours dans les deux langues officielles. »

Un moment fort mémorable pour l’Ens 2 Forest a été sa participation au déflié de la Fierté.

« J’aime particulièrement travailler avec le public, si bien qu’un autre moment fort pour moi a été lorsqu’on m’a demandé de coordonner la participation du NCSM Donnacona au défilé de la Fierté de Montréal en 2019. En tant que membre de la communauté LGBTQ +, je participais pour la première fois au défilé, et le soutien manifesté tant par les militaires que par le public était très valorisant! »

C’est grâce à ces nouvelles possibilités que l’Ens 2 Forest demeure dans la MRC.

« Il y a toujours quelque chose de nouveau à faire, de nouvelles choses à apprendre, de nouveaux défis à relever. C’est très motivant de pouvoir progresser dans ma carrière et d’avoir toujours de nouveaux horizons à explorer. »

Le conseil qu’elle donne à ceux qui envisagent un emploi au sein de la MRC est de faire des recherches approfondies sur les possibilités d’emploi offertes.

« Il y a beaucoup plus d’options que ce que l’on pourrait croire à première vue, tous les militaires ne vont pas sur le terrain, les professions de soutien sont tout aussi vitales. L’important est de choisir une carrière qui vous incitera à donner le meilleur de vous-même. »