Des navires de guerre se rendent à un exercice de groupe opérationnel

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 2 décembre 2013

Six navires de la Marine royale canadienne (MRC) sont partis d'Halifax plus tôt cette semaine pour prendre part à un exercice de groupe opérationnel (TGEX) au large des côtes du Canada atlantique à partir du 25 novembre jusqu'au 6 décembre 2013.

"Cet exercice de groupe opérationnel a aussi comme valeur ajoutée de faire partie de l'exercice du NORAD Amalgam Dart, et d'intégrer l'interopérabilité entre la Marine royale canadienne, l'Aviation royale canadienne et la US Air Force", a déclaré le contre-amiral John Newton, commandant des Forces maritimes de l'Atlantique. "Un tel entraînement renforce les liens et la compréhension entre les alliés continentaux, et améliore notre capacité de travailler à des opérations."

Les unités de la MRC qui prennent part à cet exercice incluent les Navires canadiens de Sa Majesté Iroquois, Ville de Québec, Halifax, Fredericton, Kingston et Windsor (un sous-marin). Les navires recevront l'appui d'hélicoptères CH-124 Sea King de la 12e Escadre Shearwater.

"Les exercices de groupe opérationnel renforcent la capacité du Canada de travailler dans une gamme d'opérations potentielles", explique le commodore Scott Bishop, commandant de la Flotte canadienne de l'Atlantique. "Des exercices tels que le TGEX offrent à la MRC la capacité de se déployer lorsque le gouvernement du Canada fait appel à elle."

L'Aviation royale canadienne participera du 3 au 5 décembre à l'exercice Amalgam Dart, aux côtés de la MRC et la United States Air Force, avec les aéronefs suivants : un CC-130 Hercules de la 8e Escadre Trenton, un aéronef de patrouille à long rayon d'action CP-140 Aurora de la 14e Escadre Greenwood et des CF-188 Hornet de la 3e Escadre Bagotville, avec en renfort du personnel de la 22e Escadre North Bay.

L'exercice du NORAD Amalgam Dart donne l'occasion de parfaire les compétences relatives aux procédures d'interception et d'identification utilisées pour répondre à toute menace aérienne potentielle, de même que de s'exercer aux procédures de ravitaillement en vol.