D’une ferme en Afrique au Moyen-Orient à bord d’un navire de guerre – les aventures de l’aumônier du NCSM Calgary

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 14 avril 2021

Par le capitaine Jeff Klassen

Ayant grandi sur une ferme au Zimbabwe et ayant servi à bord d’un navire de guerre canadien, l’aumônier à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Calgary estime avoir fait tous les bons choix en cours de route.

Le lieutenant de vaisseau (Ltv) Wilson Gonese a grandi sur une ferme à Gutu, au Zimbabwe. Il a reçu un appel de Dieu et, après ses études secondaires, il a dit à ses parents qu’il voulait être pasteur.

« Au départ, c’était difficile pour ma famille de l’accepter parce que les pasteurs n’étaient pas bien rémunérés. Ma famille voulait que je me lance dans les soins infirmiers ou l’enseignement – quoi que ce soit, pourvu que ce soit plus sûr – mais j’étais convaincu que Dieu m’appelait », indique le Ltv Gonese.

Pendant 13 ans, le Ltv Gonese a été pasteur de l’Église réformiste dans plusieurs communautés du Zimbabwe et du Botswana. En 2007, avec l’espoir d’une vie meilleure, son épouse et leurs deux enfants ont pris un vol aller simple vers le Canada où il a continué à travailler comme pasteur de l’Église Unie à Terre-Neuve dans les collectivités de Burgeo, Springdale et Carbonear.

« Le fait de quitter l’Afrique pour s’installer au Canada a été une énorme transition, compte tenu du froid, du choc culturel et du fait que nous ne savions pas si nous réussirions ou non, dit-il. Les gens de Terre-Neuve sont très sympathiques et accueillants, alors j’ai passé de très bons moments là-bas. »

En 2018, le Ltv Gonese a eu un autre appel – se joindre aux Forces armées canadiennes à titre d’aumônier.

« Je voulais servir le pays aux côtés de militaires actifs. J’ai regardé les hommes et les femmes en uniforme et je voulais leur donner le soutien dont ils ont besoin, et être là pour eux », dit-il.

En 2020, le Ltv Gonese entreprend la plus grande aventure de sa carrière militaire jusqu’à maintenant – servant à bord du NCSM Calgary, et offrant un soutien moral et spirituel aux personnes à bord. Il est actuellement en déploiement dans les régions de l’Indo-Asie-Pacifique et du Moyen-Orient dans le cadre des opérations ARTEMIS et PROJECTION.

Le 9 mars, alors que le navire se trouvait au milieu de l’océan Pacifique, le Ltv Gonese a défendu avec succès sa thèse de doctorat au moyen d’une téléconférence Zoom. On croit que c’est la première fois qu’une thèse de doctorat est défendue sur un navire de guerre canadien pendant un déploiement dans le cadre d’une opération.

La thèse du Ltv Gonese s’intitule Moving from loss and lament to hope and new beginnings, et est une étude de cas sur sa communauté précédente de Carbonear et sur la façon dont ils ont fait face à la fermeture de leur église en 1990.

Le Ltv Gonese recevra un doctorat en théologie de la Saskatoon Theological Union, qui fait partie de l’Université de la Saskatchewan, lors d’une cérémonie de remise des diplômes le 7 mai. Les membres de l’équipage l’appellent « docteur aumônier ».

Le Ltv Gonese estime que son parcours a été positif. Sa femme et lui vivent actuellement à Victoria, tandis que sa fille sert également dans la Marine royale canadienne à bord du NCSM Charlottetown à titre de technicienne en approvisionnement, et son fils étudie pour devenir neuroscientifique à Terre-Neuve.

« C’est excitant. Venir au Canada et me joindre à l’Armée ont été quelques-unes des meilleures décisions que j’ai prises dans ma vie », affirme-t-il.