Actualité de votre marine - mars 2021

Actualité de votre marine

« Actualité de votre Marine » est un bulletin mensuel qui comprend des articles sur les opérations en cours de la Marine royale canadienne, sur nos marins et les héros de la Marine, sur les équipements et les technologies récents, ainsi que les meilleures photos et vidéos. Cliquez ici pour vous abonner à notre liste de diffusion électronique.


Rapports spéciaux

La Reine et le prince Philip pendant les célébrations du centenaire de la MRC en 2010.

MDN

La Reine et le prince Philip pendant les célébrations du centenaire de la MRC en 2010.

Décès du prince Philip, duc d’Édimbourg et amiral honoraire de la MRC

La Marine royale canadienne (MRC) a perdu l’un de ses membres le 9 avril 2021. Le prince Philip, duc d’Édimbourg, est décédé paisiblement au château de Windsor à l’âge de 99 ans. Conjoint royal comptant le plus d’années de service dans l’histoire britannique, le prince Philip était amiral honoraire de la MRC depuis 2011 et l’amiral des Cadets de la Marine royale canadienne depuis 1953.

Vétéran de la Seconde Guerre mondiale, le prince Philip a servi à bord du Navire de Sa Majesté (HMS) Valiant et a été décoré de la Croix de la vaillance grecque. En juillet 1942, il a été promu lieutenant et nommé premier lieutenant (commandant en second) du destroyer HMS Wallace, qui a participé au débarquement allié en Sicile. En 1952, Son Altesse Royale a été promu au grade de capitaine de frégate, mais sa carrière navale a pris fin à la mort de son beau-père, le roi George VI, qui a entraîné l’accession au trône de La Reine.

Depuis la formation de la Marine canadienne en 1910, la famille royale entretient des liens étroits avec le plus ancien des trois services des Forces armées canadiennes.

Le points sur les opérations

Des membres de l’équipe d’arraisonnement du NCSM Halifax « détiennent » un suspect à bord du pétrolier allemand FGS Spessart.

MDN

Des membres de l’équipe d’arraisonnement du NCSM Halifax « détiennent » un suspect à bord du pétrolier allemand FGS Spessart, un allié de l’OTAN, lors d’un exercice d’arraisonnement le 3 mars.

Le NCSM Halifax poursuit sa rotation en tant que navire amiral du 1er Groupe maritime permanent OTAN

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax poursuit sa rotation en tant que navire amiral du 1er Groupe maritime permanent OTAN (SNMG1) dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Le mois dernier, l’équipage a poursuivi la mise sur pied de forces en effectuant un PASSEX avec des navires partenaires de l’OTAN, des concours de hissée de drapeau, des exercices de feux clignotants, des ravitaillements en mer et des manœuvres d’officier de quart.

L’hélicoptère CH-148 Cyclone embarqué du Halifax, dont l’indicatif d’appel est Kingfisher, a également mené des opérations de transbordement avec des partenaires de l’OTAN.

De plus, une équipe du NCSM Halifax s’est affairée à courir pour atteindre un objectif de 4 200 km, une distance équivalente à la traversée de la Nouvelle-Écosse au nord de la mer Baltique, dans le but de recueillir 10 000 $ pour la charité. L’équipe a tellement bien réussi à atteindre son objectif initial que les membres ont décidé de le doubler et ont commencé à courir pour faire le trajet jusqu’en Nouvelle-Écosse. Bravo zoulou!

Un membre du Groupe des opérations tactiques maritimes à bord du NCSM Calgary fait le guet

MDN

Un membre du Groupe des opérations tactiques maritimes à bord du NCSM Calgary fait le guet alors que le navire quitte la base interarmées Pearl Harbor-Hickam à Honolulu, Hawaï, le 7 mars, avant le début de l’opération Artemis et de l’opération PROJECTION Asie-Pacifique.

Le NCSM Calgary traverse l’océan Pacifique

Après une brève escale à la base interarmées Pearl Harbor-Hickham à Honolulu, Hawaï, le NCSM Calgary et son équipage ont poursuivi leur traversée de l’océan Pacifique dans le cadre de l’opération PROJECTION Asie-Pacifique.

Tout au long du voyage, l’équipage est resté vigilant et prêt en simulant des situations d’urgence dans le cadre d’exercices de limitation des dégâts ou de scénarios de guerre, entre autres.

Le Calgary a ensuite fait escale à Guam le 18 mars 2021 pour se réapprovisionner et se ravitailler en carburant, tout en maintenant des pratiques strictes de distanciation sociale afin de préserver sa bulle sans COVID, avant de poursuivre sa route vers Brunei et d’arriver finalement au Vietnam le 31 mars.

Des membres du détachement d’application de la loi de la Garde côtière américaine effectuent un exercice d’arraisonnement

MDN

Des membres du détachement d’application de la loi de la Garde côtière américaine effectuent un exercice d’arraisonnement avec les NCSM Brandon et Saskatoon dans l’océan Pacifique, le 2 mars.

Les NCSM Saskatoon et Brandon assurent la sécurité maritime dans le cadre de l’Op CARIBBE alors que le NCSM Moncton rentre au pays

Les NCSM Saskatoon et Brandon patrouillent dans l’océan Pacifique Est tout en contribuant aux efforts multinationaux de lutte contre les stupéfiants dans le cadre de l’opération CARIBBE.

Les navires effectuent des inspections de vaisseaux d’intérêt en partenariat avec les détachements d’application de la loi de la Garde côtière américaine embarqués à bord, afin de détecter et de décourager le trafic illicite en mer et d’empêcher les substances illégales d’atteindre l’Amérique du Nord.

Le NCSM Moncton est rentré à Halifax le 9 mars après avoir terminé avec succès sa rotation de six semaines sur l’opération CARIBBE, qui patrouillait dans la mer des Caraïbes.

L’équipage du HMS Montrose avec des narcotiques illicites saisis le 12 mars

MDN

L’équipage du HMS Montrose avec des narcotiques illicites saisis le 12 mars.

La FOM 150 effectue une autre saisie importante sous le commandement de la MRC

Le navire de Sa Majesté (HMS) Montrose a effectué sa troisième saisie en moins de cinq semaines le 12 mars, lorsqu’il a intercepté plus de 6 100 livres de haschisch et 110 livres d’héroïne en mer d’Arabie.

Il s’agit de la dernière d’une série d’interceptions réussies par la Force opérationnelle multinationale (FOM) 150 depuis que le Commodore (Cmdre) Dan Charlebois de la Marine royale canadienne (MRC) a pris le commandement le 27 janvier.

« Le HMS Montrose a fait preuve de l’esprit et du dévouement à la mission que tout commandant rêve d’avoir dans une unité de soutien, » a déclaré le Cmdre Charlebois.

« Ils sont arrivés prêts pour les opérations, ont remporté deux succès immédiats en mer sous la forme d’importantes saisies de drogue et, comme il se doit, ont réalisé une dernière saisie de stupéfiants illicites lors de leur dernier jour de soutien à la FOM 150 avant une période de repos et de maintenance bien méritée. »

Héros de la Marine canadienne

Lt Andrew Collier

MDN

Lt Andrew Collier

Un navigateur de la MRC assure le succès d’une mission dangereuse en Corée

La nuit était tombée sur les eaux infestées de mines du fleuve Taedong en Corée.

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Cayuga avançait prudemment petit à petit, à la tête de cinq autres destroyers, dont les NCSM Athabaskan et Sioux.

Le 5 décembre 1950, des navires de guerre avaient pour mission de faciliter l’évacuation des troupes de Chinnampo, le port de Pyongyang, où elles étaient menacées par l’avancée des soldats ennemis.

Il s’agissait d’une opération périlleuse. Le chenal était étroit et peu profond, et les Nord-Coréens l’avaient truffé de mines. Deux navires se sont échoués et ont dû faire demi-tour pour être réparés. Les quatre autres destroyers, dirigés par le Cayuga, ont remonté le chenal lentement et prudemment, ce qui a constitué un périple éprouvant pour les nerfs.

Le lieutenant (Lt) Andrew Collier, membre de la Marine royale du Canada (MRC) et officier de navigation du Cayuga, était chargé d’assurer le passage en toute sécurité du navire.

Le lieutenant Collier a effectué 132 relevés de position cette nuit-là, la plupart au moyen d’un radar, pour déterminer la position du navire par rapport aux bouées repères du chenal et aux points de repère à proximité, et la précision de sa navigation a sans aucun doute joué un rôle important dans le succès de toute l’opération.

Il a reçu la Croix du service distingué pour son travail cette nuit-là.

En vedette dans ce numéro

Une vue d’artiste du modèle de définition du navire de soutien interarmées

MDN

Une vue d’artiste du modèle de définition du navire de soutien interarmées.

La canadianisation des navires de soutien interarmées – passage du modèle éprouvé à une solution canadienne propre

Les navires de soutien interarmées (NSI) appartiennent à l’une des trois classes de navires achetées pour la MRC aux termes de la Stratégie nationale de construction navale.

Version adaptée du navire auxiliaire de la classe Berlin de la Marine allemande, les nouveaux NSI remplaceront les navires de ravitaillement canadiens Protecteur et Preserver, qui ont été retirés du service. L’Allemagne a commencé la construction de sa flotte de navires auxiliaires au début des années 2000, et son troisième et dernier navire a été mis en service en 2013.

« Il a été avantageux pour le Canada d’acquérir les navires de la classe Berlin à ce stade-ci, maintenant que l’Allemagne en a trois à l’eau. », a déclaré le contre-amiral (cam) Casper Donovan, directeur général - Capacité des navires futurs pour la MRC.

« Nous sommes en mesure de profiter des nombreuses leçons tirées des versions antérieures et de les appliquer à notre version canadienne, à savoir les NSI. Cela revient à dire que, même si nous achetons un modèle éprouvé, des modifications sont nécessaires pour que les NSI répondent aux besoins particuliers du Canada, ainsi qu’aux normes et au contexte canadiens. »

Le Capc Nadia Shields (à gauche), commandant du NCSM Saskatoon et le Capc Maude Ouelette-Savard (à droite), commandant du NCSM Brandon

MDN

Le Capc Nadia Shields (à gauche), commandant du NCSM Saskatoon et le Capc Maude Ouelette-Savard (à droite), commandant du NCSM Brandon, pendant l’opération CARIBBE.

Deux femmes commandent des navires dans le cadre de l’opération CARIBBE

Deux navires de guerre de la classe Kingston. Vingt-cinq mille milles marins patrouillés chaque année le long de côtes s’étendant du Canada à l’Amérique du Sud. Des milliers de kilogrammes de drogues illicites saisis depuis 2006. Voilà en quoi consiste l’opération CARIBBE.

Cette année marque un moment historique. Des navires de la MRC déployés sur la côte du Pacifique, les NCSM Brandon et Saskatoon, ont pour commandant un capitaine de sexe féminin. Il s’agit d’une première depuis le début de la mission.

« Je suis très fière de représenter le Canada et la MRC dans le cadre de ce déploiement, a déclaré le capitaine de corvette Maude Ouellet-Savard, commandante du NCSM Brandon.

Nos marins dévoués sont parmi les meilleurs de la flotte. Leur professionnalisme, leur éthique de travail et leur motivation en vue d’obtenir le succès de la mission m’étonnent chaque jour. »

L’Ens 2 Kevin Vuong s’entretient avec Sa Majesté la Reine

MDN

L’Ens 2 Kevin Vuong s’entretient avec Sa Majesté la Reine le 29 juin 2017, au palais de Buckingham, lors de la cérémonie de remise des prix au cours de laquelle il a été nommé jeune leader de Sa Majesté la Reine pour le Canada et nommé parmi les médaillés de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

L’enseigne de vaisseau de 2e classe Kevin Vuong : jeune leader canadien « OTAN 2030 »

L’enseigne de vaisseau de 2e classe (ens 2) Kevin Vuong, âgé de 31 ans et originaire de Toronto, est un membre de la Réserve navale et a servi en tant qu’officier des affaires publiques sur le Navire canadien de Sa Majesté York pendant plus de cinq ans.

L’Ens 2 a récemment été nommé par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, jeune leader canadien « OTAN 2030 » (en anglais seulement). Il s’agit d’un groupe de jeunes adultes du monde entier ayant pour mission d’apporter son point de vue sur le programme OTAN 2030 (en anglais seulement) dans un processus de réflexion tourné vers l’avenir visant à renforcer la dimension politique de l’OTAN dans les décennies à venir.

Le matelot de 1re classe (mat 1) Cory Taylor (à droite) aide le Mat 1 John Kester à retirer son équipement à la fin d’une opération de plongée au port de Reykjavik, en Islande.

MDN

Le matelot de 1re classe (mat 1) Cory Taylor (à droite) aide le Mat 1 John Kester à retirer son équipement à la fin d’une opération de plongée au port de Reykjavik, en Islande, pendant l’opération REASSURANCE, en juillet 2020.

Les plongeurs de la MRC sont prêts pour une mission d’entraînement en Ukraine

Une équipe de plongeurs-démineurs se rend en Ukraine pour un mois afin de transmettre son savoir-faire en matière de plongée.

Deux plongeurs de chaque unité de plongée sur les deux côtes, dirigés par le lieutenant de vaisseau (ltv) Kevin Darling, se rendront le 28 mars 2021 au port d’Odessa, dans la mer Noire, afin de présenter un cours de plongeur de bord à l’école de plongée des Forces armées ukrainiennes.

Selon le Ltv Darling, les plongeurs de la MRC ont été choisis pour cette mission parce qu’ils possèdent les connaissances et l’expertise nécessaires pour contribuer au développement et à l’encadrement de pays partenaires.

« La MRC joue un rôle actif dans l’instruction de tous les plongeurs canadiens, tout particulièrement celle qui est axée sur la mise sur pied d’une force, et il s’agit d’une excellente occasion de collaborer avec nos partenaires ukrainiens et de leur faire profiter de notre expérience et de nos connaissances en matière de plongée. Il est important pour les Forces armées canadiennes (FAC) d’offrir ce programme à leurs partenaires de l’OTAN et de contribuer ainsi au renforcement de leurs capacités et des partenariats internationaux », dit-il.

Pleins feux sur les marins

Mat 1 Jennifer Ringor

MDN

Mat 1 Jennifer Ringor

Voici le matelot de 1re classe Jennifer Ringor. Elle s’est engagée dans la MRC parce qu’elle voulait faire quelque chose pour rendre son pays et sa famille fiers et elle voulait protéger le pays que sa famille et ses proches appellent leur foyer.

PM 1 Line Laurendeau

MDN

PM 1 Line Laurendeau

Nous vous présentons le premier maître de 1re classe Line Laurendeau. Elle a été nommée à l’Ordre du mérite militaire en 2014 et travaille actuellement à la BFC d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, en tant que chef de la Branche des services de l’administration de la base.

Matc Remi Ducharme

MDN

Matc Remi Ducharme

Voici le matelot-chef Rémi Ducharme. Il est actuellement en poste à bord du NCSM Kingston et est gagnant du prix du marin exceptionnel et de la coupe du Centenaire de la MRC pour 2020.

Côté social

Les vidéos du mois

Les photos du mois

Annonces spéciales

Défi vélo de la Marine virtuel, Harry DeWolf

C’est le printemps! Les jours sont plus longs et le soleil est plus brillant. Avec les températures plus chaudes qui s’annoncent, il est temps de commencer à penser Défi vélo de la Marine!

Les inscriptions sont ouvertes pour notre événement virtuel gratuit qui se déroulera du 12 juin au 29 août. Inscrivez-vous dès maintenant et aidez-nous à tracer la voie pour le NCSM Harry DeWolf et son déploiement inaugural alors que le navire navigue dans l’Arctique canadien et les eaux nord-américaines.

Faisons des vagues ensemble, pédalons ensemble.

Fonds de commémoration de la Marine canadienne 2021 concours de rédaction

La Canadian Naval Review (CNR) tiendra à nouveau son concours annuel de rédaction en 2021. L’auteur(e) du meilleur article recevra un prix de 1 000 $, gracieuseté du Fonds de commémoration de la marine canadienne, et son article sera publié dans la CNR. (Des articles non retenus pourraient aussi être publiés, sous réserve d’une révision éditoriale.)

Les articles présentés dans le cadre de ce concours doivent porter sur l’un ou l’autre des sujets suivants :

  • Sécurité maritime canadienne
  • Politique navale canadienne
  • Questions touchant la Marine canadienne
  • Opérations navales canadiennes
  • Histoire/opérations antérieures de la MRC
  • Problèmes maritimes à l’échelle internationale (comme la piraterie, la contrebande, la pêche et l’environnement)
  • Politiques et problèmes concernant les océans canadiens
  • Problèmes maritimes dans l’Arctique
  • Transport et expédition par voie maritime

Si vous avez des questions sur un sujet en particulier, veuillez envoyer un courriel à l’adresse cnrcoord@icloud.com.

Lignes directrices du concours et sélection du gagnant

  • Les articles présentés dans le cadre du concours de 2021 de la CNR doivent être envoyés au plus tard le lundi 30 septembre 2021 à cnrcoord@icloud.com.
  • Ils doivent contenir 3 000 mots au maximum. Ceux qui dépassent ce nombre de mots seront pénalisés au cours du processus de sélection.
  • Les articles ne doivent jamais avoir été publiés auparavant.
  • Tous les articles doivent être soumis en format électronique, et les photographies, les images ou toute autre représentation graphique et les tableaux qui les accompagnent doivent être envoyés dans un fi chier distinct.

Les articles seront évalués par un jury en fonction d’un certain nombre de critères, dont la lisibilité, la profondeur, l’importance, l’accessibilité et la pertinence.

La décision du jury est sans appel. Les auteur(e)s seront informés de la décision du jury dans un délai de deux mois suivant la date limite de la présentation des articles.