NCSM Robert Hampton Gray

Lieutenant Robert Hampton Gray, VC DSC

MDN

Lieutenant Robert Hampton Gray, VC DSC

Le sixième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne (MRC) est baptisé en l’honneur du lieutenant (Lt) Robert Hampton Gray de la Marine canadienne, un héros de la Deuxième Guerre mondiale.

Le Lt Gray s’enrôle dans la Réserve de volontaires de la Marine royale du Canada en 1940 et sert comme pilote dans l’aéronavale de la Marine royale britannique. Avec le 1841e Escadron, il se joint à l’équipage du Navire de Sa Majesté (HMS) Formidable, pour participer à la guerre dans le Pacifique dans le cadre de l’opération Iceberg, l’invasion d’Okinawa, au Japon, en avril 1945.

Le Lt Gray a reçu la Croix de Victoria à titre posthume, pour son courage et sa détermination dans l’exécution d’assauts aériens ambitieux sur le navire de la Marine impériale japonaise, le destroyer Amakusa.

Le 9 août 1945, il dirige deux escadrilles d’appareils Corsair dans l’attaque de navires dans la baie d’Onagawa, au Japon. Il lance la passe d’attaque en fonçant directement vers les tirs antiaériens nourris et est atteint presque immédiatement.

Son appareil prend feu et perd une bombe, mais le Lt Gray poursuit son attaque et lâche son autre bombe sur le navire-escorte Amakusa, qui chavire et coule. Son aéronef plonge ensuite dans l’eau et son corps n’est jamais retrouvé.

« Le Lt Gray avait la réputation auprès de ses collègues militaires d’être un chef courageux doté d’un excellent esprit d’aviateur, et il a continué d’inspirer et de motiver son équipe après son triste départ. »

Le Lt Gray est le seul membre de la MRC à recevoir la Croix de Victoria lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Au fil des ans, le courage, le service et le sacrifice du Lt Gray ont continué d’être reconnus de nombreuses façons. En 1946, la Commission de géographie du Canada a nommé Grays Peak, une montagne du parc provincial Kokanee Glacier en Colombie-Britannique, en l’honneur du Lt Gray et de son frère John, lui aussi mort pendant la guerre.

En 1989, un monument commémoratif a été érigé en son honneur dans la baie d’Onagawa, le seul monument à la mémoire d’un soldat étranger en sol japonais.

Les noms des six NPEA de la classe Harry DeWolf rendent hommage à des personnalités de la Marine canadienne qui ont servi le Canada avec la plus haute distinction. Pour la toute première fois de son histoire datant de plus de 100 ans, la MRC a désigné une classe de navires d’après le nom de grands Canadiens, honorant ainsi fièrement les modèles de courage, de leadership, de réalisations et d’héroïsme qu’ils auront été en servant les intérêts du Canada en mer.

Les cinq autres NPEA sont les NCSM Harry DeWolf, Margaret Brooke, Max Bernays, William Hall et Frédérick Rolette.

Les NPEA effectueront une surveillance armée des eaux du Canada, y compris en Arctique. Ils feront respecter la souveraineté canadienne en coopération avec nos partenaires au pays et à l’étranger, et fourniront au gouvernement du Canada la capacité de se tenir au courant de ce qui se passe dans ses eaux. La nature polyvalente et la souplesse d’utilisation de la flotte, en mission indépendante ou dans un groupe opérationnel allié ou de coalition, permettront au Canada de déployer rapidement des forces navales crédibles dans le monde entier.