Matelot-chef Annie Poirier

Profil de marin / Le 30 novembre 2018

Le matelot-chef Annie Poirier est administratrice des services financiers au Navire canadien de Sa Majesté Radisson, à Trois-Rivières, au Québec. Elle est mère monoparentale de cinq enfants.

« Le sens de l’organisation est primordial pour moi », a-t-elle répondu quand on lui a demandé comment elle est arrivée à tenir sa maison pendant les sept semaines qu’a duré sa participation au cours Qualification élémentaire en leadership.

Tous les parents doivent trouver des moyens d’organiser leur travail et leur vie professionnelle, et de trouver un juste milieu entre les deux. Ceci est d’autant plus vrai pour les militaires qui doivent s’absenter pendant de longues périodes sans congé pour participer à des missions ou suivre des cours.

« J’ai dû mettre en place des plans bien définis pour tous les membres de la famille à l’avance. »

Son premier défi consistait à trouver quelqu’un pour s’occuper de ses enfants pendant son absence. Fort heureusement, elle peut compter sur le soutien d’un réseau solide de proches et de collègues.

« Une de mes collègues au sein de l’unité, qui est aussi une bonne amie à moi, le matelot de 1re classe Raphaële Médeiros, et son compagnon se sont offerts de s’occuper de mes enfants, chaque semaine, du dimanche soir à jeudi », a expliqué Poirier.

« Évidemment, je ne pouvais pas leur demander de faire tout leur travail. Les fins de semaine, mon compagnon actuel et le père des enfants venaient chez nous pour garder les enfants, une fin de semaine sur deux. »

Et ce n’est pas tout.

Le matelot-chef Poirier a fait le nécessaire pour qu’un professeur vienne aider les enfants avec leurs devoirs deux jours par semaine. Une autre amie s’est proposée pour aller chercher son fils à la garderie et le ramener à la maison chaque jour, et un service de domestiques hebdomadaire a été retenu pendant la période où elle devait s’absenter.

« Ma mère s’est occupée de la préparation des repas du midi des enfants pour l’école chaque jour. Avant mon départ, j’ai passé des semaines à mettre des repas dans le congélateur et à établir le calendrier des réunions de parents, des classes et des activités sportives qui avaient lieu le soir et les fins de semaines. »

Même les enfants m’ont aidée du mieux qu’ils pouvaient.

« En semaine, ma fille aînée gardaient ses frères et sœurs après l’école et la garderie », a ajouté Poirier.

« Je ne remercierai jamais assez ceux et celles qui m’ont aidée en me permettant de suivre ce cours et de faire avancer ma carrière militaire ».

Le matelot-chef Poirier a reçu un prix du marin exceptionnel. Ce prix récompense les marins qui sont des exemples à suivre au sein de la Marine royale canadienne (MRC). Les lauréats sont honorés en reconnaissance de leurs efforts visant à rehausser l’image ou la réputation de la MRC, de leur esprit de collaboration en mer et à terre ou de leur importante contribution à la MRC ou à la qualité de vie au Canada et dans leur milieu.