Maître de 1re classe Lee Richardson, CD

Profil de marin / Le 26 novembre 2018

Le maître de 1re classe Richardson fait partie des six marins exceptionnels de la Marine royale canadienne (MRC) qui ont été honorés avec des membres de la Garde côtière canadienne sur la Colline du Parlement, à Ottawa, le 20 novembre 2018, durant la Journée de la Marine et de la Garde côtière.

Le M 1 Richardson est né à Moncton, au N.-B., où il a passé la majeure partie de son enfance. De 14 à 17 ans, il a fait partie des Cadets de la Marine royale canadienne à Riverview, au N.-B. Il aimait participer aux exercices militaires et passer du temps sur l’eau dans les petits voiliers. C’est cette introduction à la vie militaire qui a préparé le terrain pour sa carrière de technicien du génie des armes.

Il s’est enrôlé dans les FAC à l’automne 1997. Après avoir réussi son instruction de base à Saint-Jean, il a été transféré à l’EGNFC pour suivre le cours de NQ3. Après ce qui lui a paru comme une interminable période de temps en salle de classe, il a enfin été affecté à un navire, le NCSM Winnipeg à bord duquel il a été envoyé au RIMPAC, à Hawaï et en Asie. Ses affectations à bord de navire incluent le NCMS Calgary, le NCSM Algonquin et le NCSM Regina. En plus de ses affectations en mer, le M 1 Richardson a été affecté au détachement de maintenance Aldergrove, à l’ENFC(E) et à la Division du génie de l’IMF.

Parmi les points forts de sa carrière, il compte la période où il était le seul technicien des communications à Aldergrove et une affectation fort gratifiante au NCSM Regina pendant laquelle il a participé intensément à la CCMTDN et il a été membre du comité du moral pour rendre le programme d’essais en mer plus agréable.

Le M 1  Richardson a deux fils, qui ont 16 et 19 ans. Il aime pratiquer différents loisirs, notamment la navigation de plaisance, la pêche et toucher à tout ce qui a trait à la mécanique. Chaque fois qu’il en a l’occasion, il aime faire des voyages avec Tania, sa partenaire depuis 7 ans, pour voir autant de coins du monde que possible tout en essayant d’éviter les hivers humides de Victoria.