Ted Simmons est sauté à bord d’un sous-marin allemand à la recherche de livres de codes

Ted Simmons

MDN

Ted Simmons était un chasseur de sous-marins notoire pendant la bataille de l’Atlantique.

En septembre 1941, au sommet de la bataille de l’Atlantique, un convoi de 64 navires de la marine marchande a été victime d’une attaque meurtrière perpétrée par un sous-marin allemand au large des côtes du Groenland.

Quelque 18 navires ont été coulés au cours de la bataille qui a suivi.

Les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Moose Jaw et Chambly, corvettes de la classe Flower, se sont précipités au secours du convoi.

Au cours de cette nuit désastreuse du 10 septembre, le Chambly a finalement intercepté un contact sous-marin et posé une série de charges sous-marines qui ont forcé le sous-marin U-501 à refaire surface.

Après que le Moose Jaw eut éperonné l’U-501 pour le ralentir, le capitaine du Chambly a ordonné qu’une embarcation s’approche du sous-marin allemand et une équipe dirigée par le lieutenant de vaisseau Ted Simmons est montée à bord, malgré une mer agitée périlleuse.

Les hommes étaient à la recherche de livres de codes ou de l’un des insaisissables cryptographes allemands; un tel prix permettrait aux Alliés de percer le secret des communications ennemies.

Une fois l’équipe rendue sur le pont soulevé par la houle, le Capc Simmons a crié « Haut les mains! » en empoignant un membre de l’équipage allemand qui parlait anglais et lui a ordonné de descendre avec lui.

Lorsque son prisonnier a refusé, protestant « No good, boat alles kaputt », le Capc Simmons a brandi son pistolet de calibre 45 et propulsé deux autres Allemands vers la tour de contrôle. Ils ont refusé eux aussi de descendre; le sous-marin coulait de l’arrière et le temps passait.

Le Capc Simmons a alors sauté sur l’échelle et est descendu avec une lampe de poche. Il a découvert que le sous-marin capturé allait bientôt être complètement inondé. Abandonnant l’espoir de s’emparer de livres de codes, il est remonté vers la tour de contrôle et a rapidement ordonné à tout le monde – équipe d’arraisonnement et prisonniers – de passer par-dessus bord.

Sa bravoure et son initiative lors du naufrage de l’U-501 lui ont valu la Croix du service distingué.

Le Capc Simmons est né à Vernon, C.-B., en 1910, et a déménagé à Victoria où il a fréquenté l’école avant de travailler comme vendeur pour Standard Furniture. En 1939, à l’approche de la guerre en Europe, il s’est enrôlé dans la Réserve des volontaires de la Marine royale du Canada, laissant derrière lui la vie civile et une carrière prometteuse.

Après avoir terminé son instruction initiale, le Capc Simmons a été affecté, au printemps 1940, au NCSM Stone Frigate, un centre d’instruction naval à Kingston, en Ontario. À la mise en service du Chambly en décembre 1940, le Capc Simmons en est devenu le commandant en second.

La corvette s’est rapidement jointe à une force d’escorte basée à Terre-Neuve, chargée d’accompagner les navires dans l’Atlantique Nord et de former d’autres escortes de convois.

Après ses exploits héroïques du 10 septembre 1941, le Capc Simmons a de nouveau fait preuve de courage et de débrouillardise, un an plus tard, lorsque, à titre de commandant de la corvette NCSM Port Arthur, il a participé à un autre combat avec un sous-marin.

En service de convoi dans la Méditerranée, le NCSM Port Arthur a détecté la présence furtive d’un sous-marin italien au large de l’Algérie. Dans ce qui a été décrit comme un engagement classique, le Capc Simmons a placé un anneau de grenades sous-marines autour du sous-marin, forçant ce dernier à remonter à la surface pour être achevé par les canons du Port Arthur et d’un autre navire d’escorte.

Pour cette confrontation, le Capc Simmons a reçu l’Ordre du service distingué (D.S.O.) pour « courage, bravoure et habileté au combat contre des sous-marins ».

En 1944, le Capc Simmons est retourné dans sa ville natale pour commander la frégate de la classe RIVER, le NCSM Beacon Hill. Le navire a bientôt été affecté à des tâches de patrouille et de convoi en mer d’Irlande et dans la Manche avec le Capc Simmons (maintenant commandant par intérim), comme officier supérieur du 26e groupe d’escorte, une force d’attaque exclusivement canadienne.

À la fin de la guerre, le Beacon Hill avait défendu 79 convois sous le commandement de son célèbre capitaine « chasseur de sous-marins ».

Après avoir servi en temps de guerre, le Capc Simmons a travaillé pour Distillers Corporation Canada, entreprise dont il est devenu plus tard le président. Il a pris sa retraite et s’est installé en Angleterre en 1965 et il est décédé le 12 septembre 1988.

En 1989, un service en hommage à sa brillante carrière a eu lieu à bord du NCSM Huron, et ses cendres ont été confiées aux profondeurs de la mer.

Source

https://navalandmilitarymuseum.org/archives/articles/local-heroes/commander-ted-simmons/

Ted Simmons

MDN

Ted Simmons inspecte les membres de l’équipage du NCSM Beacon Hill