Commandant de la Marine royale canadienne – Un bref historique du poste

Le Service naval du Canada a été établi le 4 mai 1910 et a reçu du roi George V son appellation officielle de Marine royale canadienne (MRC) le 16 août 1911. Le chef du service s’appelait alors le directeur du Service naval (DSN). Lorsqu’un ministère de la Défense nationale (MDN) a été formé en 1922, la MRC est demeurée un service distinct, et le titre de DSN est resté tel quel jusqu’au 7 mars 1928, où il a été renommé chef de l’état-major de la Marine (CEMM) afin de mieux marquer la séparation de la MRC et de l’Armée canadienne dirigée par son chef de l’état-major général (CEMG), lequel se trouvait, en tant que major-général, un grade plus haut dans le tableau d’équivalence. Bien que des ministères distincts ont été rétablis pour la période de la Deuxième Guerre mondiale, cette organisation où des chefs de services distincts relevaient d’un ministre est demeurée en place sans changement important jusqu’en 1964.

Le 1er août 1964, les états-majors des trois chefs de service ont été démantelés en vertu de la politique de l’intégration (projet de loi C-90), et un Quartier général des Forces canadiennes (QGFC) a été mis sur pied avec des commandements fonctionnels ne formant pas un service sous la direction d’un seul chef d’état-major de la Défense (CEMD). Cela a marqué le début d’une décennie de changements tumultueux, durant laquelle les relations traditionnelles de commandement et de contrôle ont évolué en une structure unifiée jamais encore éprouvée. Même si les services distincts continuaient d’exister, la responsabilité des questions navales était divisée entre l’état-major interarmées du QGFC à Ottawa, où un vice-amiral conseiller naval principal (CNP) agissait en tant qu’officier naval le plus haut gradé, et les quartiers généraux opérationnels sur les deux côtes, dont celui d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui avait historiquement préséance. En janvier 1966, le Commandement maritime a été mis sur pied à Halifax en tant que commandement fonctionnel responsable de toutes les opérations maritimes canadiennes à la grandeur du pays, et dirigé par un contre-amiral portant le titre de commandant du Commandement maritime (cmdt COMAR). Le CNP demeurait à Ottawa en tant qu’officier naval le plus haut gradé responsable des questions relatives aux politiques, alors que le cmdt COMAR (dans la pratique un poste subordonné) était responsable des opérations maritimes au quotidien.

Le 1er février 1968, la Loi sur la réorganisation des Forces canadiennes (projet de loi C‑243) a marqué l’entrée en vigueur de la politique d’unification. Les trois services (Marine royale canadienne, Armée canadienne et Aviation royale canadienne) ont été démantelés, et un seul service appelé Forces armées canadiennes (FAC) a été établi sous le commandement d’un seul commandant – le CEMD – une structure toujours en place aujourd’hui. Avec cette structure unifiée des FAC en place, le rôle de conseiller naval principal a été mis en veilleuse, et le commandant du Commandement maritime est devenu le chef de fait de ce qui était la marine. En 1975, avec l’amalgamation de toutes les ressources aériennes au Commandement aérien, il a été reconnu que les commandants des Commandements maritimes de la Force mobile et aérienne étaient plus que des commandants fonctionnels; ils étaient en fait des commandements d’élément à part entière (qui devaient avoir leur propre état-major pour élaborer des politiques dans le cadre de Forces armées canadiennes unifiées). Étant donné cet état de fait, le poste de cmdt COMAR a été ramené à l’ancien niveau de chef de service au grade de vice-amiral, et il s’est retrouvé avec l’état-major qui l’appuyait – responsable tant des politiques que des opérations – à Halifax.

Le Commandement maritime a continué d’avoir son quartier général à Halifax (N.‑É.) jusqu’en 1997, date à laquelle il a déménagé au Quartier général de la Défense nationale (QGDN) à Ottawa, Le poste a alors été rebaptisé commandant du Commandement maritime et chef d’état-major de la Force maritime (CEMFM). Le 16 août 2011 (le 100e anniversaire de l’ajout du qualificatif « royale » au nom de la MRC), dans le cadre des initiatives patrimoniales du gouvernement du Canada, le Commandement maritime des FAC est redevenu la Marine royale canadienne. Le poste a par la suite été renommé commandant de la Marine royale canadienne et chef d’état-major de la Marine (CMRC); cependant, la MRC demeure un commandement des Forces armées canadiennes sous la direction du CEMD, et non un service distinct.

Dans la liste ci-dessous, lorsque le titre du poste a changé pendant que le titulaire était en poste, le nom de ce dernier est repris avec les dates respectives de ses nominations. Le grade donné est le plus élevé pendant que le titulaire était le chef de la Marine; plusieurs d’entre eux ont obtenu des grades plus élevés durant le reste de leur carrière dans les FAC ou à leur départ à la retraite (voir les biographies de chacun accessibles par hyperlien pour de plus amples détails).

Directeur du Service naval (DSN)

Amiral Sir Charles Edmund Kingsmill, 5 mai 1910 – 31 décembre 1920

Commodore 1re classe Walter Hose, 1er janvier 1921 – 6 mars 1928

Chef d’état-major de la Marine (CEMM)

Commodore 1re classe Walter Hose, 6 mars 1928 – 31 décembre 1933

Vice-amiral Percy W. Nelles, 1er janvier 1934 – 15 janvier 1944

Vice-amiral George C. Jones, 15 janvier 1944 – 8 février 1946

Vice-amiral Howard E. Reid, 28 février 1946 – 1er septembre 1947

Vice-amiral Harold T.W. Grant, 1er septembre 1947 – 1er décembre 1951

Vice-amiral E. Rollo Mainguy, 1er décembre 1951 – 16 janvier 1956

Vice-amiral Harry G. DeWolf, 16 janvier 1956 – 1er août 1960

Vice-amiral Herbert S. Rayner, 1er août 1960 – 1er août 1964

Conseiller naval principal (CNP)

Vice-amiral Kenneth L. Dyer, 1er août 1964 – 16 juillet 1966

Vice-amiral Ralph L. Hennessy, 16 juillet 1966 – 15 septembre 1968

Commandant du Commandement maritime (Cmdt COMAR)

Contre-amiral William M. Landymore, 1er janvier – 19 juillet 1966

Vice-amiral John Charles O'Brien, 19 juillet 1966 – 6 juillet 1970

Vice-amiral Henry A. Porter, 6 juillet 1970 – 18 octobre 1971

Contre-amiral Robert W. Timbrell, 18 octobre 1971 – 21 août 1973

Vice-amiral Douglas Seaman Boyle, 21 août 1973 – 14 juin 1977

Vice-amiral Andrew L. Collier, 15 juin 1977 – 30 juin 1979

Vice-amiral John Allan, 1er juillet 1979 – 6 août 1980

Vice-amiral J. Andrew Fulton, 6 août 1980 – 29 juillet 1983

Vice-amiral James C. Wood, 29 juillet 1983 – 3 juillet 1987

Vice-amiral Charles M.W. Thomas, 3 juillet 1987 – 1er août 1989

Vice-amiral Robert E. George, 1er août 1989 – 12 juillet 1991

Vice-amiral John R. Anderson, 12 juillet 1991 – 14 juillet 1992

Vice-amiral Peter W. Cairns, 14 juillet 1992 – 28 juillet 1994

Vice-amiral Lawrence E. Murray, 28 juillet 1994 – 27 juin 1995

Vice-amiral Lynn G. Mason, 27 juin 1995 – 9 janvier 1997

Vice-amiral Gary L. Garnett, 9 janvier 1997 – 15 mai 1997

Commandant du Commandement maritime et chef d’état-major de la Force maritime (CEMFM)

Vice-amiral Gary L. Garnett, 15 mai 1997 – 24 septembre 1997

Vice-amiral Gregory R. Maddison, 24 septembre 1997 – 21 juin 2001

Vice-amiral Ronald D. Buck, 21 juin 2001 – 25 août 2004

Vice-amiral M. Bruce MacLean, 25 août 2004 – 17 janvier 2006

Vice-amiral Drew W. Robertson, 17 janvier 2006 – 22 juin 2009

Vice-amiral P. Dean McFadden, 22 juin 2009 – 22 juillet 2011

Vice-amiral Paul A. Maddison, 22 juillet 2011 – 16 août 2011

Commandant de la Marine royale canadienne et chef d’état-major de la Marine (CMRC)

Vice-amiral Paul A. Maddison, 16 août 2011 – 21 juin 2013

Vice-amiral Mark A.G. Norman, 21 juin 2013 – 23 juin 2016

Vice-amiral M.F. Ron Lloyd en date du 23 juin 2016