Équipe de sécurité navale

 

La Marine royale canadienne (MRC) compte sur divers groupes et unités de son organisation pour assurer la protection de ses navires et de son personnel, au Canada ainsi qu’ailleurs dans le monde.

L’un de ces groupes, l’Équipe de sécurité navale, qui reçoit de l’instruction spécialisée, fournit un niveau supplémentaire de sécurité à terre et en mer (c’est-à-dire une composante améliorée de protection des forces) à des ressources de la MRC en déploiement.

Relation avec l’équipage d’un navire

Lorsque l’Équipe est envoyée pour appuyer l’équipage d’un navire en déploiement, les membres de l’équipage participant à un déploiement de longue durée sont en mesure de prendre un congé bien mérité, ou encore de se concentrer sur d’autres tâches, notamment sur l’entretien.

Opérations

L’unité est autonome et en mesure de travailler dans des ports maritimes bien établis ou rudimentaires partout dans le monde.

Voici quelques-unes des opérations que l’Équipe de sécurité navale a appuyées depuis sa mise en service en 2017 :

  • Op PROJECTION Asie-Pacifique
    • En juin 2018, l’Équipe s’est rendue à Suva, aux Fidji, pour offrir une composante améliorée de protection de la force au NCSM Vancouver et pour s’entraîner avec la Marine de la République des Fidji.
    • En 2018, les membres de l’Équipe de sécurité navale ont animé plusieurs ateliers destinés aux membres de la Marine de la République des Fidji, qui souhaitait inclure les femmes dans l’organisation. Le projet a porté ses fruits : la Marine fidjienne compte maintenant 26 femmes ayant réussi la première étape de l’instruction navale.
    • En juin 2017, un groupe de 68 réservistes navals a été envoyé à Busan, en Corée du Sud, pour appuyer la visite portuaire du NCSM Winnipeg. Deux patrouilleurs de la classe DEFENDER assuraient la sécurité sur l’eau tandis que les sentinelles à terre collaboraient avec le navire et la Marine de la République de Corée pour satisfaire aux autres exigences de sécurité.

 

  • Op REASSURANCE – L’Équipe a participé à deux déploiements en 2018 dans le cadre de cette opération. À chaque fois, 42 membres de l’Équipe se sont rendus sur place.
    • En mars et avril, l’Équipe a fourni une protection à quai pendant deux semaines à l’équipage du NCSM St. John’s à Copenhague, au Danemark
    • En septembre et octobre, l’équipe a été envoyée au Pirée, en Grèce, pour fournir des services de protection de la force à quai au NCSM Ville de Québec, et offrir du répit aux membres de l’équipage.

En plus de fournir un niveau supplémentaire de sécurité aux ressources de la MRC, les membres de l’Équipe de sécurité navale collaborent au renforcement des capacités avec les forces militaires d’autres pays.

Structure

L’Équipe est installée à la Base des Forces canadiennes Esquimalt, en C.-B., et relève directement du commandant de la Flotte canadienne du Pacifique.

L’Équipe se compose principalement de membres de la Réserve navale. Des membres de la Force régulière viennent compléter l’effectif au besoin. Le noyau permanent de 20 personnes fournit de l’expertise et de l’instruction et un nombre variable de réservistes s’ajoute à l’unité permanente, selon les besoins de la mission.

Les membres sélectionnés suivent l’instruction en vue d’une mission particulière et ils reprennent leurs fonctions à la fin de la mission.