Vie en mer et entretien de la pelouse : le M 1 Yardy parle de la vie de marin

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 14 août 2019

« Je me suis d’abord et avant tout enrôlé dans la Marine pour servir le Canada. En prime, j’ai l’avantage d’avoir un bon revenu, qui fait en sorte que ma famille n’a pas à se soucier d’être obligée de se nourrir exclusivement de Kraft Dinner », explique le maître de 1re classe (M 1) Adam Yardy, un père de famille attentionné qui est capitaine d’armes du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Oriole, et qui participe actuellement à la tournée des Grands Lacs.

Le M 1 Yardy a accumulé 1 050 jours en mer, qui l’ont amené à vivre des expériences marquantes lors de déploiements, notamment la fouille de navires au Moyen-Orient dans le cadre de l’opération APOLLO, en 2001, et la protection de cargaisons de nourriture entre le Kenya et la Somalie dans le cadre de l’opération ALTAIR, en 2008.

Le M 1 Yardy affirme que la force de son épouse, Kristen, est une partie du secret de la réussite dans le soin de leurs deux enfants – Amy, qui a 9 ans et James, qui a 7 ans – et de maintenir le train de vie de la famille lorsque le marin doit s’absenter pendant plusieurs mois pour des missions en mer.

« Le plus grand défi, c’est qu’elle est essentiellement mère monoparentale lorsque je suis en mission au loin, explique-t-il. Mais elle est tellement solide et elle est consciente des difficultés associées à la vie avec un marin militaire. »

Le M 1 Yardy souligne que pour bien naviguer les eaux parfois houleuses d’un mariage dans un couple dont l’un des partenaires est marin, il faut une bonne dose de planification. Par exemple, avant de partir pour son déploiement estival actuel, il a vu à toutes les petites rénovations pour éviter que sa femme doive s’en occuper pendant son absence.

« C’est également très important de bien communiquer avant le départ et de parler des difficultés qui pourraient survenir. Puis, on peut s’occuper de faire les choses à l’avance, comme inscrire les enfants à l’école, aux camps d’été et voir à que les deux parents sachent ce qui s’en vient », ajoute-t-il.

Pendant la tournée des Grands Lacs de l’Oriole le voilier agit à titre d’ambassadeur pour la Marine royale canadienne et montre au public les possibilités de recrutement qui existent. Le M 1 Yardy a quelques conseils pour les marins potentiels.

« Les occasions sont très nombreuses; nous avons besoin de beaucoup de gens. Il suffit de bien faire ses recherches et de choisir ce que vous pensez qui vous plaira le plus. Si votre objectif est de travailler en mer, choisissez un groupe professionnel offrant beaucoup d’expériences de travail en mer », souligne-t-il.