Une délégation de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN se rend à la BFC Esquimalt

Nouvelles du Pacifique / Le 13 mai 2014 / Numéro de projet : 05-03-NATO

Quarante-cinq délégués de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, laquelle sert de lien entre l’OTAN et les parlements des pays membres, se sont rendus à la base des Forces canadiennes (BFC) d’Esquimalt le vendredi 2 mai pour discuter de l’évolution de la situation en matière de sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique et de son incidence sur le Canada. Madame Cheryl Gallant, députée conservatrice de Renfrew-Nipissing-Pembroke et présidente de l’Association parlementaire canadienne de l’OTAN, a reçu la délégation composée notamment du président Hugh Bailey du Royaume-Uni et du président du sous-comité Neemo Knip des Pays-Bas.

Des présentations et des discussions ont servi de prélude à la visite de la délégation à la BFC Esquimalt. M. Jim Boutilier, ph.D., conseiller spécial - Engagement international, a mené une discussion sur l’importance croissante que présentent les océans Indien et Pacifique, ainsi que la portée des fortes navires du Japon, de la Chine et de l’Inde sur la politique étrangère internationale. « Les membres de la délégation conviennent aisément de la fragilité du milieu maritime dans les eaux de l’Asie de l’Est. Le défi actuel de l’OTAN consiste à établir des relations en Asie et à y renforcer sa présence », a indiqué M. Boutilier. 

Depuis sa mise en place en 1955, l’Assemblée parlementaire de l’OTAN fournit aux membres des parlements de l’Alliance atlantique une tribune spécialisée afin d’y discuter des questions concernant la sécurité de l’Alliance et d’influencer les décisions qui sont prises à cet égard. L’Assemblée permet à ses membres de mieux comprendre les principaux enjeux touchant la sécurité de la région euroatlantique et soutient le contrôle parlementaire national en termes de sécurité et de défense. Puisque l’économie du Canada flotte sur l’eau salée, comme l’a dit notre premier ministre, la sécurité maritime de cette région revêt une importance grandissante.

Après les discussions de la matinée, les membres de la délégation ont fait le tour du port d’Esquimalt à bord des patrouilleurs d’entraînement de la classe ORCA de la MRC, où ils ont pu constater les capacités de cette classe de navire. Le contre-amiral Bill Truelove, commandant des Forces maritimes du Pacifique et de la Force opérationnelle interarmées du Pacifique, a accompagné un groupe de délégués à bord du RAVEN tandis que le capitaine de vaisseau Luc Cassivi, commandant de la BFC Esquimalt, a accompagné un autre groupe de délégués à bord du RENARD. Les patrouilleurs d’entraînement de la classe ORCA, qui servent notamment à l’instruction, sont connus pour leur rapidité et leur manœuvrabilité. 

À la fin de la journée, les membres de la délégation ont affirmé que leur visite à la BFC Esquimalt constituait sans doute le point fort de leur voyage en Amérique du Nord.