Une cérémonie souligne le 100e anniversaire de la bataille de Coronel

Galerie d'images

Nouvelles du Pacifique / Le 14 novembre 2014 / Numéro de projet : 11-02-Coronel

Dans un hall décoré d’artéfacts rappelant que l’Université Royal Roads a déjà été un collège militaire, un petit groupe s’est rassemblé pour souligner la mort de quatre jeunes marins canadiens il y a 100 ans. Durant la bataille de Coronel, le 1er novembre 1914, quatre aspirants de marine canadiens d’à peine 19 et 20 ans, soit Malcolm Cann, John Hatheway, William Palmer et Arthur Silver, ont perdu la vie à bord du Navire de Sa Majesté Good Hope. Ils devenaient ainsi les premières victimes de la Première Guerre mondiale et de l’histoire de la Marine royale canadienne. 

Diplômés de la toute première cohorte du Royal Naval College of Canada, les quatre aspirants de marine avaient été choisis pour obtenir leur expérience du service à bord d’un gros navire sur le croiseur cuirassé NSM Good Hope de la Marine royale. Le Good Hope et le NSM Monmouth ont été perdus corps et biens le soir du 1er novembre durant une bataille avec la Marine allemande (Kaiserliche Marine). Près de 1 600 marins et officiers, y compris les quatre aspirants de marine canadiens, ont péri lorsque les deux navires ont disparu sous les eaux cette nuit-là. 

M. Geoffrey Bird, de l’Université Royal Roads, a reconnu qu’un défi de taille se pose à la Marine lorsque vient le temps de commémorer les batailles qu’elle a menées : il est impossible de visiter le lieu où elles se sont déroulées ou d’y installer un repère qui y restera à perpétuité. Bien que la bataille ait eu lieu à des milliers de milles au large des côtes de Coronel au Chili, M. Bird croit que l’Université est un endroit approprié où se rappeler les pertes subies. Les artéfacts qu’on y trouve célèbrent en effet le patrimoine de Royal Roads comme collège naval et militaire, et sa collaboration avec la Marine royale canadienne.

Le contre-amiral Bill Truelove, commandant des FMAR(P), a été invité à s’adresser aux participants à la cérémonie. Lui-même un ancien élève du Collège militaire Royal Roads, il a parlé du caractère marquant de la bataille et de l’importance de se souvenir des bons comme des mauvais moments de l’histoire de la Marine royale canadienne. « Aujourd’hui, nous nous souvenons de quatre jeunes marins qui sont allés servir leur pays et ne sont jamais rentrés à la maison », a-t-il rappelé.

Un certain nombre d’officiers de marine retraités sont également venus rendre hommage aux premiers marins à avoir fait le sacrifice ultime au service du Canada. Le vice‑amiral (retraité) Nigel Brodeur a raconté que son père, feu le Cam Victor Brodeur, avait lui aussi été choisi pour embarquer sur le Good Hope, mais son affectation a été modifiée avant le départ du croiseur vers l’Atlantique Sud.

Une collection impressionnante de souvenirs de la bataille était exposée pour l’occasion, notamment des photos de la cohorte du Royal Naval College of Canada dont faisaient partie les quatre aspirants de marine de même que des coupures de journaux publiés après la bataille, une cuisante défaite pour la Marine royale et une perte importante pour la toute nouvelle Marine royale du Canada. 

Le Cam Truelove et M. Pedro Marquez, de l’Université Royal Roads, ont échangé des photos historiques avant de mettre un terme à la cérémonie solennelle en déposant des couronnes de fleurs au cénotaphe aménagé devant le château Hatley, bâtiment historique de l’Université.