Un participant chevronné à la marche de Nimègue est prêt à prendre les rênes

Nouvelles du Pacifique / Le 6 juin 2014 / Numéro de projet : 06-02-Nijmegen

Le M 1 Josh Barnes, en train de lacer ses bottes de combat usagées et de mettre son sac à dos, est prêt à prendre les rênes ornées de tulipes de la marche de Nimègue de 2014.

Puisqu’il a participé trois ans d’affilée à cette marche de 160 kilomètres d’une durée de quatre jours, le M 1 Barnes est plus que prêt à assumer le rôle de chef d’équipe des Forces maritimes du Pacifique (FMAR(P)) cette année.

« Ce fut intéressant de voir l’équipe fonctionner depuis ce nouveau point de vu, » a déclaré le M 1 Barnes, qui a été un marcheur et cmdtA au sein de l’équipe dans le passé. Je mets nettement plus l’accent sur l’administration de l’équipe – où nous sommes en ce qui a trait à l’entraînement et à la détermination de nos candidats qui sont prêts pour la marche. Alors que le cmdtA veille principalement à ce que tout le monde soit heureux, le chef d’équipe s’assure que tous les participants sont prêts et se donnent à fond. »

Le M 1 Barnes prend la relève du PM 1 Chris Koblun, qui a participé à la marche de Nimègue pendant huit années consécutives.

« L’an dernier, en tant que cmdtA, Chris m’a servi de mentor. J’ai passé bien du temps à lui parler des compétences requises pour diriger une équipe, a déclaré le M1 Barnes. Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu vivre cette expérience. J’ai appris bien des trucs et reçu de nombreux conseils qui se sont déjà révélés très précieux. »

À l’heure actuelle, le M 1 Barnes met l’accent sur la réduction du nombre de candidats potentiels dans le bassin actuel de 26 aspirants. La sélection ne sera pas de tout repos pour personne puisqu’il n’y a que neuf places disponibles au sein de l’équipe.

« Nous étions 52 personnes au début, mais après avoir marché 40 kilomètres dans nos bottes en transportant un sac à dos pesant 35 livres, les participants ont commencé à abandonner assez rapidement, a déclaré le M 1 Barnes. Marcher pendant des heures en bottes de combat avec un sac à dos plein ne convient pas à tout le monde. Le processus d’entraînement consiste en partie à travailler dur et à éliminer les personnes qui n’ont pas ce qu’il faut pour participer à cette activité. Le groupe qui reste est excellent. »

À titre de chef d’équipe, le M 1 Barnes a beaucoup réfléchi à ce qu’il faut avoir pour participer à la marche de Nimègue, et a été à la recherche de candidats qui sont l’exemple même des qualités requises.

« Quiconque participe à la marche représente les Forces armées canadiennes, représente les FMAR(P) et représente le Canada. Si vous allez agiter le drapeau là-bas, vous feriez mieux d’avoir le bon état d’esprit, a-t-il déclaré. Tout le monde a déjà une attitude tellement positive que je suis très confiant. Nous avons déjà quelques candidats qui se démarquent et qui adorent mener les chants de marche, et il y a une bonne camaraderie entre tout le monde. »

Maintenant la partie difficile approche – réduire le groupe à seulement neuf participants qui iront à Nimègue.

« Une fois juin arrivé et l’équipe choisie, l’entraînement deviendra beaucoup plus difficile puisque toutes les personnes restantes sont d’excellents candidats, a déclaré le M 1 Barnes. Il reste beaucoup à faire et le processus ne sera pas facile, mais je pense que tous les participants sont très heureux d’avoir l’occasion de représenter leur pays. C’est cela qui compte le plus. »