Un officier de marine représente la MRC en Tanzanie au cours de l’exercice CUTLASS EXPRESS

Nouvelles de la Marine / Le 7 février 2018

Par le lieutenant de vaisseau Linda Coleman

Le lieutenant de vaisseau Ted Marr a été ravi d’apprendre qu’il allait se rendre en Tanzanie pour participer à l’exercice CUTLASS EXPRESS 2018.

« Je suis très heureux d’avoir été sélectionné pour cet exercice. Au cours des douze derniers mois, j’ai participé à l’exercice NEPTUNE TRIDENT 17-01 en Afrique occidentale, j’ai été chef de la délégation canadienne pendant l’exercice UNITAS PACIFICO à bord de la frégate BAP Quinones, au Pérou, et j’ai pris part à mon quatrième déploiement dans le cadre de l’opération CARIBBE. C’est merveilleux d’avoir de nouveau la chance de représenter le Canada dans une autre mission mondiale », a affirmé le Ltv Marr.

La Marine royale canadienne (MRC) a envoyé des conseillers sur la côte Est de l’Afrique à la fin de janvier 2018 pour participer à l’exercice CUTLASS EXPRESS 2018. Sa contribution comporte des missions stratégiques menées avec le Mozambique et la Tanzanie en vue de promouvoir le renforcement des capacités dans le domaine de la sécurité maritime.  

Le Ltv Marr se trouve à Dar es Salaam, en Tanzanie, avec le premier maître de 2e classe Dale Yerardi, alors que le Ltv Linda Coleman et le capitaine de corvette Paul Smith, évaluateur principal supérieur de la MRC pour l’exercice CUTLASS EXPRESS 2018, sont à Maputo, au Mozambique. Les deux équipes ont la tâche de proposer aux centres des opérations maritimes du Mozambique et de la Tanzanie de nouvelles idées et de nouveaux moyens avec lesquels ils peuvent appliquer de nouveaux concepts de sécurité maritime, et de leur offrir des services de soutien et de mentorat axés sur la sensibilisation à la sécurité maritime afin qu’ils puissent bénéficier de l’expertise canadienne dans le domaine.

En Tanzanie, les participants ont représenté l’ensemble des intervenants principaux dans le domaine de la sécurité maritime, dont les Forces de défense du peuple tanzanien, la Police maritime tanzanienne, l’Organisation maritime internationale, le Centre de coordination maritime de la Tanzanie et l’administration portuaire de Dar es Salaam.

« On nous a offert un accueil exceptionnel à l’Institut maritime de Dar es Salaam, une organisation civile responsable de la formation et de la certification des marins tanzaniens. J’ai été agréablement surpris des bons mécanismes de concertation déjà en place avec les principaux intervenants, a fait remarquer le Ltv Marr. Les stagiaires ont envie d’apprendre. Presque tous ont pris méticuleusement des notes pendant les cours. Certains des officiers de la Marine tanzanienne présents aux cours avaient déjà servi avec du personnel de la MRC lors des opérations de soutien de la paix de l’ONU et ils étaient très heureux de pouvoir de nouveau travailler avec le Canada et la MRC. »

Originaire de Monroe, au Connecticut, le Ltv Marr s’est joint à la MRC en 2009. Né d’une mère canadienne de Fredericton, le Ltv Marr possède la double citoyenneté américaine et canadienne. Les études qu’il avait faites à l’Université Queen’s à Kingston, en Ontario, et les conseils d’un ami l’ont amené à s’enrôler dans la Division de la Réserve navale de la localité, ce qui lui a permis de se rendre où il est aujourd’hui.

Ayant su qu’il voulait devenir marin dans un milieu professionnel et servir son pays, il a choisi la MRC en raison des liens étroits qu’il a avec le Canada et de son expérience positive au sein de la Réserve navale.  

« Je suis très fier du niveau élevé de professionnalisme de mes collègues, a ajouté le Ltv Marr. J’ai eu l’occasion de sillonner le monde grâce à mon travail. J’ai vu et fait tant de choses depuis le peu de temps que je suis à la MRC. Je m’estime très chanceux. »

Après quelques jours sur le terrain, le Ltv Marr a admis qu’il était moins nerveux que lors de son premier voyage en Afrique, car à l’époque il n’avait aucune idée de ce qui l’attendait. « J’ai aussi appris que la Tanzanie était un pays très stable et sûr. Je dois dire que, dans l’ensemble, l’expérience a été excellente. »

La contribution de la MRC à l’exercice CUTLASS EXPRESS 2018 prendra fin le 9 février 2018, et les quatre participants rentreront au Canada forts non seulement d’une meilleure compréhension de la sécurité et de la vigilance maritimes en Afrique orientale, mais aussi d’une expérience personnelle et culturelle enrichissante dont ils se souviendront toute leur vie.