Un officier de la logistique devient le nouveau commandant de la BFC Esquimalt

Nouvelles de la Marine / Le 10 juillet 2019

Par l’enseigne de vaisseau de 2e classe Michelle Scott

La Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt en Colombie-Britannique a marqué l’histoire en accueillant son premier officier de la logistique au poste de commandant de la base lors d’une cérémonie tenue le 27 juin.

Au cours des 51 ans d’histoire du Service de la logistique, le capitaine de vaisseau (Capv) Sam Sader est le premier à prendre la barre de la BFC Esquimalt en tant que commandant de la base, un poste habituellement attribué aux officiers de guerre navale.

« Je suis honoré d’avoir été nommé par l’Amirauté et j’assume ce commandement avec un grand sentiment de fierté et de responsabilité », a-t-il déclaré.

Malgré cette nomination prometteuse, le Capv Sader reste humble.

« Je crois que chaque nouveau commandant de base s’efforce de fournir le meilleur soutien possible à la flotte et à la formation, quels que soient ses antécédents professionnels », a-t-il expliqué.

Il quitte son poste le plus récent de commandant de la logistique de la base, où il a supervisé l’installation du premier système de levage vertical sur une base canadienne.  Ce projet n’a duré que 15 mois, du début à la fin, et a transformé le processus de la chaîne d’approvisionnement grâce à la numérisation.

Le Capv Sader a occupé divers postes au cours de ses années passées dans les Forces armées canadiennes. Il a notamment servi à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Ottawa, où il a dirigé l’équipe du site logistique de l’avant et a été détaché auprès de l’équipe d’arraisonnement des navires; il a été officier de la logistique du 4e Groupe des opérations maritimes; et il a appuyé de nombreux déploiements de l’Op CARIBBE et de Rim of the Pacific, ainsi que le premier déploiement opérationnel du NCSM Victoria. Il a également été chef de section à la Direction de la logistique de la Marine à Ottawa. Il estime que l’ensemble de ces postes et expériences lui permettront de s’acquitter de ses fonctions de commandant de la base.

« La logistique navale est un domaine multidisciplinaire qui vise à maximiser l’utilisation des ressources pour fournir le soutien le plus efficace aux opérations, ce qui est très semblable à la mission de la base », a-t-il expliqué.

Le commandant sortant de la base, le Capv Jason Boyd, est convaincu que le Capv Sader fera une transition harmonieuse dans ce rôle.

« Pendant qu’il était officier de la logistique de la base, j’ai trouvé que le Capv Sader était à la fois un dirigeant exceptionnel et un conseiller digne de confiance, a déclaré le Capv Boyd. Il a travaillé sans relâche pour améliorer l’efficacité par l’innovation et a été capable de gérer de grands changements tout en prenant soin du moral des gens qui relevaient de lui et en le rehaussant. Étant donné sa prévenance, son dévouement et son travail acharné, je n’ai aucun doute que Sam fera un commandant extraordinaire de la BFC Esquimalt. »

Alors qu’il commence à assumer ses fonctions, le Capv Sader prévoit de faire le point avant d’apporter des changements majeurs à la façon dont la base fonctionne.

« Mes priorités de commandement seront alignées sur celles du commandant de la Marine royale canadienne et du commandant des Forces maritimes du Pacifique. Plus précisément, je m’efforcerai toujours de donner à l’Équipe de la Défense de la base les moyens d’agir, de favoriser l’excellence du soutien opérationnel, de faire évoluer la modernisation des activités de la base et de collaborer avec nos partenaires communautaires. »

Au moins une chose restera la même pendant le changement de commandant de la base : le désir d’accorder la priorité à notre personnel.

« Le Capv Boyd m’a d’abord conseillé de prendre soin des gens, et j’ai bien l’intention de le faire. Je crois que lorsqu’on s’occupe du personnel, il s’occupe des affaires de la MRC. »