Un officier d’échange venant de la marine américaine domine les épreuves de force des jeux écossais de 2014 à Victoria.

Galerie d'images

Nouvelles du Pacifique / Le 9 juin 2014 / Numéro de projet : 06-03-Highland

Pour la deuxième année d’affilée, le LCdr Aaron Stanford, officier de la United States Navy (USN) participant à un échange avec la Marine royale canadienne, s’est classé premier au classement général de sa division aux jeux écossais et au festival celtique de Victoria (Highland Games and Celtic Festival). Inscrit aux épreuves de force de la 151e édition des jeux le 18 mai dernier, le LCdr Stanford, qui est l’officier planificateur de la flotte au quartier général des Forces maritimes du Pacifique, à Esquimalt (C.-B.), a remporté sa seconde victoire après avoir pris part à huit épreuves différentes.  Parmi ces épreuves figuraient le lancer du marteau (léger et lourd), ainsi que le fameux lancer de tronc d’arbre, au cours duquel les athlètes doivent soulever une bille de bois, ayant environ la taille d’un poteau téléphonique, en position verticale avant de la lancer pour lui faire accomplir un demi-tour complet.

Participant pour la première fois à la compétition en 2013, seulement trois semaines après avoir débuté aux jeux de lancer écossais, le LCdr Stanford s’est classé premier au classement général de la division des débutants du International Heavy Events Challenge. Cette année-là, parmi les spectateurs se trouvait le prince Andrew, duc de York, qui était un invité spécial, car 2013 se trouvait être la 150e édition des Highland Games de Victoria.

Lorsque le LCdr Stanford a été avisé qu’il était affecté à Victoria, il a commencé à chercher des moyens de s’intégrer à la collectivité locale. « J’ai trouvé le site Web de la Victoria Highland Games Association. Par l’intermédiaire de l’association, j’ai fondé la Vancouver Island Scottish Throwers Association (VISTA) », explique-t-il, ajoutant qu’il avait commencé à s’entraîner au cours de sa précédente affectation à Bahreïn. « C’est un groupe vraiment accueillant et ouvert, regroupant des gars sympathiques qui aiment lancer des trucs lourds », déclare-t-il à propos de VISTA. « On y trouve une camaraderie réelle, cela fait partie de la culture de Victoria. »

Cette année, son épouse et ses cinq enfants sont venus en spectateurs. La famille aime tellement le sport et elle est si heureuse de la réussite du LCdr Stanford qu’il est bien possible que son épouse Katie soit elle-aussi conquise, car elle prévoit participer aux épreuves de force dans la division des femmes. Portant le tartan officiel de l’USN et étant passionné de la culture des jeux écossais, le LCdr Stanford va continuer de participer aux compétitions de lancer, pour lesquelles il faut posséder une force extraordinaire.