Un marin d’origine africaine fier de servir la communauté

Nouvelles de la Marine / Le 2 février 2018

De son foyer à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, le matelot‑chef Héris Lokombe rêvait de s’enrôler dans les Forces armées canadiennes (FAC).

Maintenant qu’il est matelot-chef dans la Marine royale canadienne (MRC), il est profondément fier d’être le conducteur du contre-amiral Craig Baines, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique.

Il lui a fallu bien du temps pour se rendre de l’Afrique à la vie bien remplie qu’il mène aujourd’hui à Halifax avec son épouse et ses quatre enfants.

« C’est une longue histoire, mais pour résumer, c’était mon rêve, explique le Matc Lokombe. Lorsque j’étais jeune et que j’habitais en Afrique, mon rêve, c’était de vivre au Canada et de servir dans les FAC. Pendant les années 1990, leur réputation de maintien de la paix était au cœur de ma motivation. »

Il affirme également que le Canada lui a sauvé la vie.

« J’avais passé six mois en prison au Zimbabwe lorsque l’ambassade du Canada m’a secouru, m’a fait sortir de prison et m’a amené au Canada, raconte-t-il. Pour ma part, j’essaie de servir le pays qui m’a tant donné. Je suis fier de porter l’uniforme des Forces armées canadiennes. »

Le Matc Lokombe a immigré au Canada en 2001 et il a habité à Québec, où il était un membre actif de la communauté africaine. De 2002 à 2011, il a travaillé comme technicien en exploration dans le domaine minier. Il s’est enrôlé dans la MRC en 2011 et l’année suivante, il a été affecté à Halifax.

Le Matc Lokombe affirme qu’un des points forts de sa carrière est d’avoir été choisi parmi les candidats aux prix des « Héros de la MRC » en 2016.

« C’était un des meilleurs moments de ma carrière et de ma vie. Je ne l’oublierai jamais », déclare-t-il.

Il ajoute que c’était tout aussi gratifiant que le Cam Baines lui propose de travailler pour lui. Le Matc Lokombe a été nommé membre du personnel de soutien du Cam Baines à l’époque où ce dernier était encore commodore. Enchanté par le dévouement et l’éthique de travail du Matc Lokombe, le Cam Baines lui a demandé de continuer à faire partie de son équipe lorsqu’il a été promu à son grade et son poste actuels.  

Le Matc Lokombe s’investit pleinement dans les activités de collaboration communautaire, ce qui l’a mené à occuper plusieurs postes de bénévole et de dirigeant dans la communauté. C’est un membre actif de la communauté congolaise de la Nouvelle-Écosse, en plus d’être bénévole de l’équipe de football des Destroyers de Dartmouth dans laquelle ses deux fils jouent.

« Je suis également actif dans les communautés de la République démocratique du Congo au Québec et à Montréal, où je parle à d’autres immigrants de mon expérience dans les FAC », rapporte-t-il.

Le français est sa première langue et en plus de parler anglais, il parle trois langues congolaises.

En novembre 2017, il a été choisi pour faire partie du palmarès de 25 immigrants dans les Maritimes par « My Halifax Experience » (« Mon expérience à Halifax »), une organisation qui raconte l’expérience de nouveaux immigrants qui connaissent du succès à Halifax.

Outre son travail dans la MRC, le Matc Lokombe aime pêcher et cuisiner. Il aime également partager son amour de la danse traditionnelle congolaise.