Retour des navires après une mission réussie de l’Op CARIBBE

Nouvelles de la Marine / Le 24 mai 2018

Par le lieutenant de vaisseau Paul Pendergast

Alors que les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Edmonton et Whitehorse revenaient à leur port d’attache d’Esquimalt, en C.-B., au début de mai, la vue des familles et des amis applaudissant depuis la jetée pendant que les navires approchaient a accroché un sourire aux visages des membres de l’équipage.

Il y avait un sentiment palpable de fierté du travail accompli, et des poignées de main assorties de félicitations du personnel de la flotte pour le succès de l’opération CARIBBE. Depuis leur départ d’Esquimalt le 16 février dernier, les deux navires ont saisi et perturbé la distribution d’environ 2 856 kg de cocaïne en collaboration avec la garde côtière américaine et les détachements d’application de la loi embarqués durant l’opération.

Le Whitehorse a réalisé l’une des plus grosses saisies de drogue jusqu’à maintenant en 2018 durant sa mission de soutien à la Force opérationnelle interarmées interagences du Sud, en saisissant environ 1 520 kg, le 5 avril. 

« Je suis très fier du travail accompli par les hommes et les femmes du Whitehorse dans le cadre de l’opération CARIBBE », a souligné le capitaine de corvette Collin Forsberg, commandant du NCSM Whitehorse. « Leur travail acharné et leur détermination à réussir cette mission ont cette fois encore empêché plus de drogues illicites d’atteindre l’Amérique du Nord. »

Le NCSM Edmonton a aussi eu du succès le 3 avril, grâce à la saisie d’environ 461 kilos de cocaïne dans les eaux internationales de l’Est du Pacifique, au large des côtes de l’Amérique centrale.

« Les efforts, le professionnalisme et la détermination des équipages de nos navires, et de ceux de nos alliés américains, ont permis encore une fois de mener avec succès une autre opération CARIBBE », a déclaré le capitaine de corvette Brian Henwood, commandant du NCSM Edmonton. « Je tiens à remercier les hommes et les femmes dont le dévouement lors de cette mission, tant en mer, dans les airs, et sur terre, a permis de rendre nos rues plus sûres grâce à leurs efforts. »

Une mission réussie est le résultat cumulatif de plusieurs mois de planification et de préparation, combinés à de longues heures de travail ardu, et cela concerne tout le monde à bord, de l’équipe de commandement jusqu’au nouveau marin subalterne.

Mais il faut quelque chose plus pour rester motivé pendant toute la durée d’une longue mission. « L’adversité et les sacrifices vécus par l’équipage ont développé un sentiment d’appartenance à une même famille, parce que nous sommes tous dans la même situation », a indiqué le capitaine de corvette Forsberg. « Nous avons commencé à utiliser l’expression “The Whitehorse Way” (à la manière du Whitehorse) pour créer une identité positive d’unité et pour encourager l’équipage à tendre vers une conduite irréprochable dans tout ce qu’il fait. »

Les navires ont pris à leur bord des effectifs supplémentaires à San Diego et des exercices d’entraînement pour la mise sur pied de la force ont été tenus pendant leur retour. Un emploi chargé du temps a donc été maintenu pour les exercices de matelotage et de service du génie afin de permettre aux membres de poursuivre leur programme d’instruction.

Les deux navires ont un horaire de navigation bien rempli pendant l’été et l’automne, et certains membres de l’équipage partiront pour des affectations ou suivront des cours. Mais pour le moment, les équipages des NCSM Edmonton et Whitehorse profitent d’un congé post-déploiement bien mérité en renouant avec leurs êtres chers.

Article publié avec la permission du journal Lookout.