Résultats du sondage sur l’initiative de changement des grades de la MRC et décision concernant le changement des désignations des grades

Nouvelles de la Marine / Le 27 août 2020

Camarades de bord, merci d’avoir participé avec autant d’enthousiasme au sondage dans lequel nous vous avons invités à vous prononcer sur de nouveaux noms de grades de matelots plus neutres en anglais. Comme c’est moi qui ai lancé cette initiative, je trouvais incroyablement important, en tant que votre amiral, de faire appel à vous, militaires en service et à la retraite, ainsi qu’aux Canadiens intéressés du pays avant de donner la voie à suivre. Votre participation (presque 18 000 réponses et quelque 30 % d’entre vous ont profité de la fonction de commentaires) a permis de fournir exactement l’information nécessaire pour éclairer la décision. Je suis particulièrement reconnaissant pour la participation généreuse des marins des grades subalternes, qui seront les plus touchés par ces changements.

Je me réjouis également que cette initiative nous ait donné l’occasion d’avoir une discussion franche et passionnée au sujet non seulement des choix à faire, mais aussi des raisons ayant mené à ce projet. En plus des sondages, un débat informel s’est invité dans nos aires de travail, nos bureaux, nos ateliers, nos logements et nos mess – partout, même en ligne! Ce que nous avons abordé, dans le fond, c’est notre culture. Nous avons discuté de notre identité. Évidemment, j’encourage la poursuite de cette réflexion : l’introspection et le dialogue sont à la base d’une culture navale/militaire dynamique, opportune et en constante évolution… ils sont essentiels pour trouver la bonne façon de procéder! Entre-temps, pour clore ce chapitre de la discussion, je suis profondément fier de vous annoncer que nous avons confirmé grâce à une vaste majorité que nous sommes largement d’accord (>75%) sur le fait que cette initiative de changement des noms de grade en anglais est attendue depuis longtemps, nécessaire et accueillie favorablement.

Pourquoi? Tel que les discussions ont permis de l’établir, bien que notre organisation soit empreinte de traditions, une organisation dirigée historiquement par des hommes blancs, hétérosexuels et cisgenres, il s’agit également, obligatoirement et fièrement d’une organisation moderne, qui s’enorgueillit de s’efforcer d’évoluer constamment au rythme du pays, et qui mérite sa reconnaissance récente la classant comme l’un des meilleurs employeurs du Canada. C’est une organisation que vous n’hésiteriez pas à recommander à votre famille et à vos amis, puisque vous savez qu’il s’agit d’un milieu qui s’efforce d’être diversifié, inclusif et accueillant! Certainement, comme nous en avons discuté, cela est essentiel si nous voulons attirer notre relève, le prochain quart. Par contre, ne vous méprenez pas sur nos intentions. Cette initiative n’est qu’un seul élément dans nos efforts évolutifs qui visent à corriger les incohérences inévitables sur les plans organisationnels et comportementaux que nous allons découvrir en adaptant notre culture aux contextes internationaux et nationaux en constante évolution dans lesquels nous vivons et nous menons des opérations. Elle est loin d’être un simple moyen d’attirer et de recruter de nouveaux membres. Comme nous en avons discuté, au cœur même de cette initiative se trouve la nécessité de voir à ce que notre Marine s’efforce de suivre le rythme de la société que nous desservons, afin de rester la force militaire que la population canadienne souhaite envoyer pour la représenter dans les coins les plus sombres du monde, lorsqu’il est temps de faire rayonner ses principes et ses valeurs.

Pourquoi maintenant? Évidemment, cette initiative, aussi importante soit-elle, compte tenu de l’importance que nous accordons aux titres et aux vestiges qui nous définissent, n’est qu’un des éléments de nos efforts constants afin de demeurer une organisation fière, capable et moderne. Pourtant, vous conviendrez qu’aucun report n’est admissible. Un effort constant, en particulier lorsqu’il est question de culture, peut stagner lorsqu’on ne réussit pas à apporter des changements graduels. Cela signifie que comme nous le savons tous, nous devons éviter de faire porter au prochain quart le fardeau de ce que nous pouvons et que nous devons faire dès maintenant. Le progrès doit avoir lieu pendant le quart actuel, maintenant, pendant que nous sommes à la barre. Grâce à cette initiative et aux discussions qui en découlent, ainsi que par l’entremise de la mise en œuvre de ces changements, nous allons contribuer à nos efforts au sens large. Ces gestes sont opportuns et arrivent à point nommé pour notre MRC, une force navale qui est non seulement reconnue pour les CHOSES formidables, qu’elle accomplit, mais aussi pour LA FAÇON de les accomplir, pour son COMPORTEMENT… pour son IDENTITÉ.

Camarades de bord, après avoir exprimé ces pensées importantes au sujet des discussions issues de cette initiative, je vous présente maintenant des résultats obtenus.

 

Table 1: Participation au sondage sur les noms de grades de matelots en anglais à la MRC (17,950)

Grade

Réponses

Mat 1 - Matc

8 260

Civils

3 173

M 2 - PM 1

2 209

Officiers Subalterns

1 748

Officiers Superieurs

1 060

Autres

871

Vétérans

468

ARC/CA

154

Garde côtière canadienne

7

Table 2: Résultats du sondage sur les noms de grades de matelots en anglais à la MRC (17,950)

Choix

Réponses

Sailor (avec classes)

7 564

Sailor

4 966

Ne rien changer

2 771

Autre

2 649

Certains des résultats ci-dessus sont en anglais, puisque seuls les noms des grades en anglais changent (grade de master seaman et grades subalternes). Les grades en français ne changent pas.

 

Après avoir étudié tous les avis reçus, je peux vous dire que j’accueille avec grand plaisir l’appui solide pour ce changement si bien exprimé (>75 %), appui que je partage. Cela indique bien que notre organisation est effectivement moderne, qu’elle s’enorgueillit d’évoluer constamment au même rythme que le pays et qu’elle est fière de mériter la reconnaissance récente d’un des meilleurs employeurs du Canada. En outre, je vous avoue que ma décision a été profondément influencée par la nette préférence des matelots pour le grade de sailor, suivi de la classe de matelot. Par ailleurs, c’est d’autant plus pratique puisque cette approche s’harmonise avec les désignations de grades existantes en français.

Je suis donc très heureux et fier d’annoncer que nos grades de matelots en anglais seront bientôt connus sous le nom de sailor third class (anciennement ordinary seaman), sailor second class (anciennement able seaman), sailor first class (anciennement leading seaman) et master sailor (anciennement master seaman). Lorsque nous nous adresserons à eux en anglais, nous utiliserons « Sailor » (à l’exception des matelots-chefs, que nous appellerons toujours avec leur grade au complet de « Master Sailor ») dans nos conversations informelles. Dans des situations plus formelles ou lorsqu’il y a lieu d’être plus précis, nous utiliserons le grade au complet.

Ces nouvelles désignations de grades entreront en vigueur au moment de la publication d’un CANFORGEN, le vendredi 4 septembre. À ce moment, lorsque nous commencerons à utiliser ces nouveaux grades en anglais pour nos camarades de bord, nous aurons alors franchi une autre étape pour bâtir un milieu de travail plus inclusif à l’image fidèle de nos valeurs, en tant qu’organisation, en tant que force et en tant que pays. Entre-temps, un processus officiel devra forcément se dérouler en arrière-plan pour codifier le changement dans nos ordres, nos règlements, nos publications et nos formulaires. Ce processus devrait prendre plusieurs années. Les renseignements complémentaires seront transmis à mesure que le processus évolue.

Camarades de bord, avant de conclure, je m’en voudrais de ne pas profiter de cette occasion pour vous parler du fait que le sondage et que les discussions qui en ont découlé ont révélé que nous continuons de constater l’existence de préjugés et de propos haineux dans nos rangs, aussi déplorable que cela puisse être pour la vaste majorité d’entre vous de même que pour moi. Malgré le fait que la très grande majorité des votes et des discussions ait servi à applaudir ou à critiquer cette initiative de façon constructive et respectueuse, comme vous l’avez appris grâce à l’éloquente déclaration du commandant adjoint de la MRC le 24 juillet dernier, certaines réactions ont aussi donné lieu à des propos déplacés, des points de vue blessants et des expressions d’opinion injurieuses. En réponse à cette situation, permettez-moi d’être absolument franc : même si ces cas sont peu nombreux, de tels sentiments négatifs et dans certains cas illégaux sont impérieusement inacceptables. Par ailleurs, les personnes qui adoptent ces idées ne sont pas les bienvenues dans la MRC ni dans les FAC, où nous ne tolérons aucunement les comportements racistes, antisémite, misogynes et discriminatoires, quels qu’ils soient dans nos rangs. Je somme donc ceux qui ont agi ainsi – vous savez qui vous êtes – de vous identifier à vos supérieurs afin d’obtenir l’aide dont vous avez besoin pour cerner et surmonter vos idées préconçues et vos préjugés, ou d’obtenir l’aide dont vous avez besoin pour quitter la Marine, puisque vous n’adhérez manifestement pas à sa culture moderne. Ne l’oubliez pas : nous aspirons à être une Marine où tout le monde est traité avec dignité et respect et à être une force militaire qui entretient un milieu de travail inclusif et respectueux pour tous. En choisissant de servir, vous adhérez à ces mêmes aspirations! 

Camarades de bord, nous avons largement profité de nos discussions au sujet de l’initiative de changement des grades de matelots en anglais cet été. Nous en ressortons avec une meilleure connaissance de notre identité, ainsi qu’avec une constatation de la réalité qui porte à réfléchir au fait que nous devons tous en faire plus – sur le plan individuel et collectif – pour être une organisation diversifiée, inclusive et accueillante. Sur une note positive, nous pouvons avoir la satisfaction de savoir que grâce à cette initiative, nous avons franchi une autre étape importante et très concrète pour faire en sorte que la MRC continue d’être la force moderne que tous nos compagnons de bord méritent, et même que notre pays mérite.

 

Cordialement,

Vice-amiral Art McDonald
Le commandant de la MRC