Résultat parfait pour les ingénieurs des systèmes de marine du NCSM Winnipeg

Nouvelles du Pacifique / Le 3 mars 2016

Par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Jamie Tobin

L’initiative de transformation du système d’instruction navale a été lancée en 2012 dans le but de concevoir un futur système d’instruction navale qui réduirait les coûts, répondrait mieux aux besoins et cadrerait avec les exigences du 21e siècle. L’incidence de cette approche novatrice sur l’instruction a été récemment observée. Après avoir participé à un déploiement réussi dans le cadre de l’opération Reassurance, neuf membres du Service de génie des systèmes de marine (GSM) du navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Winnipeg ont présenté leur candidature aux comités de certification en vue de l’obtention de leur prochain niveau de qualification, et ont tous été admis.

« Nous sommes comblés par cette belle moisson et ce succès général de notre équipe. Tous les candidats ont investi beaucoup d’efforts dans leur instruction et méritent amplement ces succès », a affirmé le lieutenant de vaisseau Justin Dunn, officier adjoint MMS ayant récemment obtenu sa qualification de chef de service.

Parmi les neuf admis, quatre ont obtenu leur attestation de niveau III (Ingénieur mécanicien de quart), trois ont obtenu leur attestation de niveau IV (Chef des machines), un a terminé l’instruction de phase IV et un autre a obtenu sa qualification de chef de service.

« La Marine royale canadienne a constamment besoin d’ingénieurs qualifiés pour faire naviguer nos navires et le NCSM Winnipeg a fait plus que sa juste part pour appuyer la flotte », a dit le capitaine de frégate Jeff Hutchinson, commandant du Winnipeg.

Quatre membres de la Flotte canadienne du Pacifique ont embarqué sur le Winnipeg lors de la visite portuaire du navire à Singapour et ont navigué à bord du navire pendant huit jours afin de mener les activités des comités de certification.

« Les candidats étaient bien préparés et nous ont tous impressionnés par leur performance. Ils ont rendu notre travail à bord assez facile », a reconnu le capitaine de corvette Robert Petitpas, le Commandant – Division du contrôle des avaries et l’un des membres du comité.

En plus de neuf nouvelles qualifications obtenues au cours des dernières semaines, sept membres du service MMS ont obtenu leur Certificat d’opérateur de machines auxiliaires et neuf autres ont obtenu leur certificat de niveau II (certificat d’opérateur de console de machinerie) lors du déploiement du navire, ce qui donne un total de 22 nouvelles qualifications pour le Winnipeg tout au long du déploiement. De plus, quatre techniciens en électricité ont réussi leur cours de qualification de niveau III et quatre techniciens de coque ont réussi leur cours de qualification de niveau IV.

« Ça fait énormément plaisir de recevoir cette qualification après avoir investi tant d’efforts dans mon instruction au cours des sept derniers mois et demi. Maintenant, je peux simplement me consacrer aux tâches qui m’incombent et à faire progresser mes compétences », a affirmé le maître de 2e classe Brandon Lawrence, nouvellement promu officier mécanicien de quart.

« Bravo Zulu à tous les nouveaux chauffeurs qualifiés. Le Winnipeg a vraiment porté la mise sur pied de la force du service du génie des systèmes de marine à un niveau supérieur », a indiqué le Capc Hutchinson.