Qui est derrière le dessin de camouflage de l’Amirauté du NCSM Regina?

Nouvelles de la Marine / Le 27 avril 2020

Par Ashley Evans

Depuis quelques mois maintenant, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Regina arbore son nouveau motif de peinture et la reconnaissance de cette œuvre impressionnante continue d’alimenter les conversations à l’Installation de maintenance de la Flotte Cape Breton (IMF), située à l’arsenal CSM Esquimalt, en C.-B.

Quel artiste a conçu ce magnifique motif commémoratif du dessin de camouflage de l’Amirauté? Il s’agit de John Crocker, technicien principal en génie d’architecture navale.

Comme la plupart des projets, le motif de peinture du Regina a vu le jour en tant que demande d’attribution de tâche. M. Crocker a accepté la tâche avec enthousiasme, en communiquant d’abord avec un historien naval du Directeur –Histoire et patrimoine, qui lui a fourni des notes de synthèse et des détails au sujet de différents motifs utilisés par les anciens navires.

Après avoir soigneusement réfléchi et avoir consulté d’autres membres de l’effectif de l’IMF, M. Crocker a choisi un motif utilisé par le NCSM Ottawa pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Il a ensuite utilisé un logiciel lui permettant de visualiser la majorité du navire sur un modèle 3D. Puis, il a projeté des motifs de peinture sur une vue de profil de la coque du Regina, en changeant le motif un peu afin de mieux l’intégrer à la forme différente de la coque, tout en ajoutant des éléments modernes au motif.

Après quelques semaines de conception graphique, M. Crocker a présenté trois options à l’officier d’architecture navale, qui a demandé au vice-amiral Art McDonald, commandant de la Marine royale canadienne, de prendre une décision. Ce sont les membres de l’atelier de peinture et les militaires à bord du navire qui ont appliqué le motif de peinture sur le Regina.

« C’est très satisfaisant pour moi de voir que le navire est terminé et que la plupart des gens aiment le résultat », souligne M. Crocker.

« Mes collègues du génie étaient très enthousiastes et m’ont encouragé pendant que je travaillais au projet. »