Profil d’une recrue de Raven : Mat 3 Ayse Golcek

Nouvelles de la Marine / Le 12 août 2019

Par l’Ens 2 Michelle Scott

Le matelot de 3e classe Ayse Golcek, recrue de Raven, a déclaré que son père était inquiet quand elle a décidé de présenter une demande d’inscription au programme Raven.

Son père a grandi en Turquie et a dû faire un service militaire obligatoire dans l’armée turque quand il était un jeune homme. Il a obtenu sa libération dès qu’il a pu le faire.

« Au début, mon père s’opposait à ce que je me joigne au programme Raven, ou tout simplement aux forces militaires, mais il m’a finalement laissée prendre ma propre décision », a-t-elle déclaré.

Le Mat 3 Golcek est l’une des 41 recrues du programme Raven, qui fait découvrir aux jeunes Autochtones les possibilités de carrière dans les Forces armées canadiennes.

Elle est à moitié turque et à moitié inuite – sa mère est inuite. Le fait de vivre à Toronto a limité son exposition à la culture inuite, un patrimoine qu’elle veut maintenant mieux connaître.

« Au cours de l’année qui vient de s’écouler, je me suis davantage intéressée à mon côté autochtone; c’est en partie pour cela que j’ai choisi Raven », a-t-elle déclaré.

« Le cours m’a donné une bonne occasion d’en apprendre davantage sur mes origines autochtones tout en les intégrant à mes intérêts envers le milieu militaire. Je n’avais rien de tout cela à la maison. »

Elle a été l’une des premières recrues à arriver à Work Point, et son calme cachait sa nervosité.

« L’atmosphère militaire était très différente de ce à quoi j’étais habituée, mais c’était le but de cette expérience », a-t-elle déclaré.

« L’entraînement physique et le fait de faire un effort suffisant pour que mes coéquipiers soient fiers de moi me rendaient nerveuse. Mais quand j’ai un moment difficile, je réfléchis à ce que je veux accomplir pour moi et pour mon avenir, et je surmonte l’obstacle. »

Après avoir terminé le programme Raven, le Mat 3 Golcek retournera à Toronto pour sa dernière année d’études secondaires. Elle prévoit ensuite de fréquenter le Collège militaire royal du Canada ou l’Université Laurentienne pour étudier l’océanographie. Elle a également l’intention de se joindre à l’unité de la Réserve navale NCSM York à titre de technicienne de la marine.

Au fil des semaines, le lien entre les recrues se renforce. Quand le Mat 3 Golcek parle de son temps passé dans le programme Raven, elle ne parle pas de ce qu’elle a fait, elle mentionne sa famille – voilà comment elle appelle ses camarades de peloton. Ces amitiés, forgées au début du camp culturel, sont l’élément le plus précieux de cette expérience, a-t-elle déclaré.

« Le camp culturel a été difficile, mais ce fut un privilège d’écouter les difficultés de tous les participants. Je crois qu’il était important de se vider le cœur. Cela nous a unis et je crois que nous allons tous terminer le programme ensemble à cause de cela, a-t-elle déclaré. Dans cinq semaines, dans six mois, dans des années, nous resterons en contact. »

Pour suivre l’aventure du Mat 3 Golcek, consultez la page Facebook des Forces maritimes du Pacifique à l’adresse www.facebook.com/maritime.forces.pacific pour voir des vidéos, des images et tout ce qui concerne le programme Raven.