Plus qu’alliés : nous sommes amis

Nouvelles de la Marine / Le 24 juillet 2019

Pour nombre de Canadiens, les coutumes et traditions particulières de la Marine royale canadienne (MRC) peuvent parfois donner l’impression qu’il s’agit d’un monde hors de l’ordinaire – et c’est bien vrai!

Ces coutumes, comme le baptême de la ligne, les toasts du jour de la Marine et les mascottes de navire, unissent tous les marins, peu importe leur langue ou le pays qu’ils servent.

Le commodore (Cmdre) Angus Topshee, commandant de la Flotte canadienne du Pacifique, affirme que le respect de ces coutumes et traditions maritimes universelles est non seulement essentiel à l’établissement d’un bon esprit de corps au sein de l’équipage de navire, mais aussi à l’établissement de liens durables entre les marins de différentes marines, ce qui contribue par conséquent à renforcer les relations entre les marines.

« C’est grâce à ces activités que des liens solides se tissent et que le moral s’améliore, tant au sein de notre flotte qu’avec les autres marines », explique le Cmdre Topshee.

Les traditions officielles, comme les toasts du jour, sont généralement utilisées lors d’occasions spéciales et de dîners régimentaires. La cérémonie consacrée de la traversée de la ligne commémore la première traversée de l’Équateur d’un marin.  

Cependant, toutes les coutumes ne sont pas de nature officielle; certaines sont carrément farfelues et permettent à nos marins de nouer des amitiés non seulement avec leurs compagnons de bord, mais aussi avec ceux d’autres marines. L’une de ces traditions est celle des mascottes des navires, l’équipage d’un navire subtilise la mascotte d’un autre navire, pour la rendre plus tard au cours d’un déploiement.

« Les meilleurs équipages de navires s’assurent que tous leurs membres se sentent valorisés et inclus, il n’y a pas de formule magique pour cela, mais ça comprend presque toujours une forte dose de plaisir sain », rajoute le Cmdre Topshee.

Le vice-amiral (Vam) Art McDonald, commandant de la MRC, a récemment eu un rappel de l’importance de ces traditions pour bâtir des amitiés internationales.

Au cours d’une visite à Esquimalt, en Colombie-Britannique, le Vam McDonald a saisi l’occasion de renouer avec un ancien « compagnon de bord », la mascotte du Navire néo-zélandais de Sa Majesté (HMNZS) Te Kaha, qui est au Canada pour 18 mois pour son carénage de mi-vie.

Il y a près de 20 ans, lorsque le Vam McDonald était capitaine de corvette à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Calgary, il a été invité à bord du Te Kaha avec d’autres officiers du Calgary pendant leur séjour à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ils en ont profité pour faire passer la mascotte – un cochon de bois – de l’autre côté de la proue du Te Kaha jusqu’au Calgary. Comme d’habitude, la mascotte a été rendue au Te Kaha plus tard au cours du déploiement multinational.

Comme le prouve l’expérience du Vam McDonald, ces traditions aident à cimenter des amitiés entre les marines alliées, amitiés qui durent toute une vie.