Nouveau commandant axé sur les personnes et l’avenir

Nouvelles de la Marine / Le 19 juin 2019

Par Ryan Melanson

La journée était venteuse à l’arsenal canadien de Sa Majesté à Halifax le 12 juin, mais cela convenait parfaitement au vice-amiral Ron Lloyd.

Les vents forts qui soufflaient du Nord lui rappelaient ses premiers jours en mer à Halifax à bord du NCSM Iroquois et procuraient le milieu parfait pour mettre fin à ses fonctions de commandant de la Marine royale canadienne et à sa carrière de 38 ans au sein des Forces armées canadiennes.

Lors de la cérémonie de passation de commandement, le Vam Lloyd a remis le commandement de la MRC à son ami et camarade de bord de longue date, le Vam Art McDonald, devant une foule composée d’amiraux et officiers généraux en service ou retraités, de collègues de l’industrie et du gouvernement, dont la sous-ministre de la Défense nationale Jody Thomas, de marins de la Flotte de l’Atlantique et de la division de la Réserve navale NCSM Scotian, et d’autres amis de la Marine.

« J’ai été extrêmement choyé de terminer ma carrière à titre de commandant de la MRC. Le premier maître du Commandement et moi avons eu le plaisir et le privilège d’observer directement l’incroyable contribution que les marins canadiens ont apportée dans le monde entier au nom du Canada et des Canadiens », a déclaré le Vam Lloyd pendant son discours de départ adressé à la communauté de la Marine.

« J’ai eu le plaisir d’être le camarade de bord d’Art McDonald lors de la mise en service du NCSM Calgary, et j’ai eu le privilège d’être le commandant de la Flotte et de le voir alors diriger si brillamment le NCSM Halifax », a-t-il ajouté. Il a également mentionné le temps passé par le Vam McDonald comme commandant des FMAR(P), qui comprenait des points saillants dans les domaines de la planification et des opérations sous-marines pour la flotte future.

« La MRC ne pourrait pas être entre de meilleures mains. »

La cérémonie a été présidée par le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense, qui a mentionné certains jalons récents de la MRC lorsqu’il a raconté les trois ans du Vam Lloyd à la tête de l’organisation. La progression des dossiers de construction navale comprenait la mise à l’eau et le baptême officiel du NCSM Harry DeWolf, avec le début de la construction du premier navire de soutien interarmées; les premiers déploiements du CH-148 Cyclone et de l’URN Asterix ont mis en évidence les nouvelles technologies et capacités de la MRC; et les navires de la MRC qui fonctionnaient à un rythme opérationnel élevé dans le monde entier, ce qui inclut des opérations accrues dans l’Arctique, des exercices multinationaux, et les toutes premières visites de la MRC à des ports de l’Afrique de l’Ouest et de la région de l’Asie-Pacifique.

« Ces dernières années, la Marine royale canadienne a grandi, s’est adaptée aux défis du monde moderne et a mis le cap sur les prochaines étapes. Ce succès reposait entièrement sur les trois ans de direction du Vam Lloyd, mais il reflète également la longue série d’excellents commandants qui l’ont précédé », a déclaré le général Vance, qui a ajouté qu’il est certain que la MRC continuera de connaître du succès sous la direction du Vam McDonald.

La cérémonie comprenait également une passation des fonctions de premier maître du Commandement de la MRC dans le cadre de laquelle, pour le rôle de s/off supérieur de la Marine, le PM 1 David Steeves a succédé au PM 1 Michel Vigneault, qui prendra sa retraite après 35 ans de carrière. Le Vam Lloyd et le Vam McDonald ont accueilli le PM 1 Steeves dans l’équipe de commandement de la MRC tout en faisant les louanges du PM 1 Vigneault pour son leadership dans le bureau. En fait, le Vam Lloyd a pris sa dernière mesure administrative à titre de commandant de la MRC sur l’estrade, où il a signé une Mention élogieuse du commandant de la MRC et il l’a remise au PM 1 Vigneault devant les personnes réunies.

Pour la nouvelle équipe de commandement de la MRC, l’accent sera mis sur le maintien de l’approche « notre personnel d’abord » qui a servi à orienter la Marine ces dernières années, et la préparation d’une revitalisation dans le cadre de laquelle un nouveau navire en moyenne sera livré pendant les 15 prochaines années.

« Nous veillerons ensemble à ce que les grands succès obtenus grâce aux personnes et pour lesquels la MRC est connue continuent d’être réalisés », a déclaré le Vam McDonald, qui est le premier marin né au Cap-Breton à devenir commandant de la MRC.

« Malgré la transformation considérable et durable qui aura bientôt lieu, nous demeurons fermement déterminés à fournir le maximum d’options au gouvernement grâce à la disponibilité opérationnelle de la Marine. »

Le Vam McDonald a remercié son épouse Sabina pour ses années de soutien et de sacrifices, ainsi que les nombreux encadreurs dans la Marine, dont le Vam Lloyd, qui l’ont aidé à atteindre ce niveau. Il a exprimé sa fierté à l’égard de la Marine, surtout lorsqu’elle cherche à innover en matière d’instruction et d’équipement pour l’avenir, et accorde la priorité aux efforts visant à faire en sorte que l’organisation soit reconnue comme un employeur adoptant les principes de la diversité et de l’inclusion.

« Je suis très fier de ce que nous avons accompli, mais je suis tout aussi fier du fait que la Marine soit reconnue pour cela, pour avoir fait progresser nos activités », a déclaré le Vam McDonald.

« J’ai déjà demandé bien des choses à mes camarades de bord alors que nous avons grandi et sommes allés de l’avant ensemble, et ils demeurent les personnes à qui je vais continuer de me fier en tant que commandant, alors que nous continuons de célébrer et d’appuyer les marins et leurs familles et de leur donner les moyens d’agir. »

Gracieuseté du journal Trident.