Mat 1 Jennifer Ringor : Un travail exigeant mais gratifiant

Nouvelles de la Marine / Le 19 mars 2021

La matelot de 1re classe (mat 1) Jennifer Ringor a joint la Marine royale canadienne (MRC) il y quatre ans et travaille présentement au Centre de support et de renseignement des opérations maritimes Trinity, Halifax.

« Je me suis engagée dans la MRC parce que je voulais faire quelque chose pour rendre mon pays et ma famille fiers. Je voulais contribuer et aussi faire une différence de toutes les manières possibles, pour protéger le pays que ma famille et mes proches appellent leur foyer » a-t-elle dit.

Son travail au sein de la MRC lui a apporté une foule d’opportunités qui n’aurait pu être acquises dans un autre contexte professionnel.

« Mon travail est important pour moi parce qu'il m'a donné l'occasion d'acquérir diverses compétences que je n'aurais jamais acquises en tant que civil ordinaire. Je suis également fier de pouvoir aider les commandants et les officiers dans leur processus de prise de décision ».

Les défis sont pourtant nombreux, mais font de ce travail ce qu’il est : une carrière hors de l’ordinaire.

« Le plus grand défi auquel j'ai été confronté jusqu'à présent est d'être loin de ma famille lors d’un déploiement sur l’opération REASSURANCE 2021 pendant la pandémie COVID-19. Avec la pandémie actuelle, c'est mentalement et physiquement difficile non seulement pour moi, mais aussi pour toute ma famille - en particulier pour ma mère puisqu'elle est agent de santé. Être loin de ma famille afin de protéger les intérêts du pays tout en restant vigilante avec l'équipage du navire, sur la pandémie en cours est une tâche énorme pour moi et mes proches ».

« Je relève ce défi un jour à la fois, en gardant toujours à l'esprit mon pays et ma famille. J'essaie toujours de rester en contact avec eux pour leur faire savoir que je suis en sécurité, autant que je le peux, afin de leur donner la tranquillité d'esprit nécessaire pour qu'ils puissent se concentrer sur leur travail ».

Malgré son lot de défis, faire partie de la MRC apporte à ses membres des expériences mémorables.

« L'expérience la plus mémorable que j'ai vécue est celle du travail bénévole que j'ai effectué avec les membres de l'équipage du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Calgary pendant l'opération PROJECTION en 2018. Pendant le déploiement, nous nous sommes portés volontaires pour visiter un orphelinat à Da Nang, au Vietnam. Les enfants qui s'y trouvaient étaient des familles de victimes de l’agent orange, un produit chimique hautement toxique utilisé pendant la guerre du Vietnam ».

« Une autre expérience mémorable pendant cette même opération, a été la participation à la revue internationale de la flotte à Jeju, en Corée du Sud, » a-t-elle dit. « J'ai visité les autres navires qui ont participé, incluant le représentant de la marine philippine à la revue. En tant que seul représentante de l'ethnie philippine à bord du NCSM Calgary, ils étaient heureux de voir la diversité de la MRC. J'ai eu droit à une visite de leur navire, à un chapeau et à la pièce du commandant lors de mon interaction avec eux ».

Pour la mat 1 Ringor, servir dans la MRC est beaucoup plus grand que soi-même.

« Nous nous efforçons de faire passer notre pays avant nous-mêmes dans tout ce que nous faisons. Être capable de diriger et de veiller à ce que nous soyons toujours prêts. C’est un travail exigeant mais aussi gratifiant. Cette carrière ouvre de nombreuses possibilités à une personne pendant et même après son service ».