Margaret Elizabeth Brooke deviendra marraine du NCSM Margaret Brooke

Nouvelles de la Marine / Le 5 mai 2017

Margaret Elizabeth Brooke, la nièce du capitaine de corvette (Capc) et héroïne de la Marine canadienne Margaret Martha Brooke, a accepté de devenir marraine du navire qui portera le nom de sa tante.

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Margaret Brooke sera le deuxième navire de la flotte de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de la classe Harry DeWolf qui sera livrée sous peu à la Marine royale canadienne (MRC).

Lors de l’annonce du nom du NCSM Margaret Brooke en avril 2015, c’était la première fois qu’un navire de la MRC était baptisé en l’honneur d’une Canadienne toujours vivante. Le Capc Brooke, une infirmière militaire décorée pour sa bravoure durant la Seconde Guerre mondiale, est décédée l’année suivante à l’âge de 100 ans.

« Ma tante Margie était absolument ravie lorsque la MRC lui a demandé si elle accepterait de prêter son nom à un navire », a indiqué Margaret Elizabeth Brooke. « C’était une dame très discrète, gentille et réfléchie. C’était aussi une femme qui a aimé apprendre tout au long de sa vie, une femme de carrière qui a réussi par ses propres moyens. Même si elle avait mené une longue et fructueuse carrière en paléontologie après son retour à la vie civile, les 20 années où elle a porté l’uniforme étaient restées gravées dans son cœur. Je suis honorée de perpétuer sa mémoire en tant que marraine du navire, et j’ai bien hâte de rencontrer les hommes et les femmes qui composent l’équipage du NCSM Margaret Brooke. »

Mme Brooke, une infirmière retraitée qui vit à Vancouver, était très proche de sa tante. Elle est l’aînée des cinq enfants du frère du Capc Brooke, Hewitt, et de sa femme Marian. Hewitt et Marian Brooke ont tous deux également servi dans la MRC durant la Seconde Guerre mondiale, lui comme médecin, elle comme infirmière.

Le Capc Brooke, diététicienne de formation, a survécu au naufrage du traversier SS Caribou, qui a été torpillé par un sous‑marin allemand au large des côtes de Terre‑Neuve le 14 octobre 1942. Elle et sa collègue, l’enseigne de vaisseau de 1re classe (Ens 1) Agnes Wilkie, se sont cramponnées aux cordes d’une embarcation de sauvetage chavirée, jusqu’à ce que l’Ens 1 Wilkie perde conscience en raison de l’hypothermie. Agrippant l’embarcation de sauvetage d’une seule main et son amie inconsciente de l’autre, le Capc Brooke aura déployé un effort héroïque jusqu’à l’aube, alors qu’une vague emporta l’Ens 1 Wilkie. Pour avoir fait preuve d’un tel dévouement, le Capc Brooke a été nommée Membre de l’Ordre de l’Empire britannique.

« Alors que nous soulignons l’anniversaire de la bataille de l’Atlantique, plus longue bataille ininterrompue de la Seconde Guerre mondiale, la MRC est très fière que Mme Margaret E. Brooke devienne marraine du navire portant le nom de sa tante », a déclaré le vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la MRC. « Les actes d’héroïsme et d’altruisme déployés par le Capc Brooke lors du terrifiant torpillage du SS Caribou par un sous-marin allemand en 1942 continuent de servir d’inspiration aux marins de la MRC d’aujourd’hui. »

La nomination du parrain ou de la marraine d’un navire est une longue tradition navale. Le parrain ou la marraine participe généralement à la cérémonie de baptême et de mise à l’eau du navire, habituellement en brisant une bouteille de champagne sur la proue. Bon nombre de parrains et de marraines entretiennent le lien qui les unit à leur navire pendant de nombreuses années et demeurent des partenaires clés et des membres à part entière de la grande famille de la MRC.

Les travaux de construction du NCSM Margaret Brooke sont en cours d’exécution au chantier naval d’Halifax. On prévoit que le navire sera mis à l’eau dans le cadre d’une cérémonie de baptême à laquelle participera Mme Brooke en 2019.

Mme Brooke est la deuxième marraine annoncée pour la flotte de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de la classe Harry DeWolf. La MRC avait précédemment annoncé la nomination de Sophie Grégoire Trudeau comme marraine du NCSM Harry DeWolf, le premier navire de la flotte.

Les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique seront de gros navires de plus de 100 mètres de long capables de circuler dans les eaux envahies par les glaces et conçus pour exécuter une variété de missions dans les eaux canadiennes et à l’étranger. Le capitaine de frégate Michele Tessier a été nommée en tant que première commandante du NCSM Margaret Brooke.

Les noms de cinq navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique ont été annoncés à ce jour. Tous ont été nommés en l’honneur de héros de la Marine canadienne : le NCSM Harry DeWolf, le NCSM Margaret Brooke, le NCSM Max Bernays, le NCSM William Hall et le NCSM Frédérick Rolette.