Les participants au programme RAVEN prennent la mer à bord du NCSM Brandon

Galerie d'images

Nouvelles du Pacifique / Le 17 septembre 2015

Par Rachel Lallouz

Trente-sept jeunes en uniforme complet de la Marine se bousculaient pour monter à bord du NCSM Brandon à l’occasion de leur toute première journée en mer, le 6 août 2015.

Ces jeunes participaient au programme estival annuel RAVEN, un programme de six semaines qui offre à des jeunes de descendance métisse et inuit ou des Premières Nations la possibilité de se familiariser avec la vie militaire.

« Ce qu’il y a de particulier, avec le programme RAVEN, c’est qu’il allie identité culturelle autochtone et traditions militaires, » a déclaré la lieutenante de vaisseau Alicia Morris, commandante de peloton du programme. « Il met l’accent sur le maintien des valeurs culturelles distinctes du participant tout en l’intégrant pleinement à la vie militaire. »

Peggy Formsima, conseillère autochtone, et Joe Thorne, un aîné, accompagnaient les recrues dans le cadre de cette journée en mer afin de faciliter leurs interactions avec les membres d’équipage.

Les recrues ont participé à trois différentes activités durant la journée en mer. La première activité visait à aiguiser l’esprit d’équipe des recrues et à pratiquer ensemble des méthodes de lutte contre les incendies. Répartis en deux équipes, les jeunes hommes et femmes ont participé à une épreuve chronométrée au cours de laquelle il fallait aider un membre de chaque équipe à enfiler un uniforme complet de pompier. Une fois cela fait, il fallait s’entraider pour remplir un seau avec une lance à incendie.

Après l’exercice de combat d’incendie, ils se sont rendus sur la passerelle, où ils ont eu droit à des explications détaillées et à une pratique de hissée de drapeaux. On leur a aussi expliqué l’alphabet phonétique et ce que représentent les diverses formes et couleurs de drapeaux. Ce fut dans la démonstration d’armes que les recrues étaient fébriles à l’idée d’essayer des fusils C8 et à viser avec des armes non chargées.

Vers la fin de la journée, les recrues ont été convoquées sur la passerelle, où le commandant du navire, le capitaine de corvette Landon Creasy, leur a demandé de s’agripper à la rambarde tandis qu’il faisait accélérer le navire jusqu’à sa vitesse maximale de 15 nœuds tout en lui faisant faire des figures en huit et d’autres manœuvres du genre.

Ensuite, le matelot de troisième classe Blondin, étudiant en 11e année originaire de Fort Simpson aux T.N.-O., a été parmi les chanceux à pouvoir diriger le navire.

« Je voulais être dans l’armée avant cette expérience, a-t-il déclaré, tout sourire, en faisant s’incliner le navire, mais maintenant, je ne sais plus. »