Les officiers de marine – service technique explorent de nouvelles idées et de nouvelles technologies lors d’un séminaire

Nouvelles de la Marine / Le 3 juillet 2019

Par Ryan Melanson

Les membres des groupes professionnels techniques des Forces maritimes de l’Atlantique ont tenu une séance de leadership, de mentorat et de réseautage de deux jours conçue pour réunir les membres de la communauté du génie afin d’explorer des idées nouvelles et novatrices pour faire progresser la Marine ainsi que de cerner les enjeux et les préoccupations.

Le Séminaire technique naval de la côte Est s’est déroulé les 29 et 30 mai à la tour Tribute de la Base des Forces canadiennes (BFC) Halifax. Cette activité a lieu chaque année sur les deux côtes et dans la région de la capitale nationale. Historiquement, il s’agissait de l’occasion pour les officiers de marine – service technique (OMST) de fournir de la rétroaction, mais elle a été élargie récemment pour encourager les marins subalternes et les sous-officiers à y assister et à présenter leurs commentaires, et leur permettre de le faire.

Parmi les sujets abordés, mentionnons les questions axées sur le personnel, comme la création en cours d’un métier de technicien de la marine, les stratégies de gestion de carrière et de maintien en poste pour les OMST, le programme d’innovation technique navale, les démonstrations de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) ainsi que les exposés sur d’autres sujets comme les opérations dans l’Arctique, l’Internet sans fil et les concepts d’ingénierie agile. Parmi les cadres supérieurs qui ont participé au séminaire, mentionnons le commodore (Cmdre) Christopher Earl, directeur général - Gestion du programme d’équipement maritime, le capitaine de vaisseau (Capv) David Benoit, commandant de l’Installation de maintenance de la Flotte Cape Scott, le Capv Jacques Olivier, directeur - Systèmes de plateforme navale, le Capv David Mazur, commandant de la BFC Halifax, et le premier maître de 1re classe Kent Gregory, premier maître de la base, ainsi que d’autres.

Le séminaire a également réuni des représentants de l’industrie, y compris la société de réalité augmentée industrielle Kognitiv Spark. L’entreprise s’est récemment associée à la Marine royale canadienne pour lancer un projet d’essai de son système de soutien à distance en réalité mixte, et Devin Patterson, gestionnaire du soutien opérationnel, était sur place pour faire la démonstration du logiciel. L’objectif consiste à utiliser le mélange de réalité augmentée et mixte, combiné à l’intelligence artificielle, pour améliorer l’instruction et accroître l’efficacité de la réparation et de l’entretien pendant les activités des navires.

Des séances et des exposés ont eu lieu au cours des deux journées et ont permis aux membres intéressés de visiter le hangar à sous-marins, le Dépôt de munitions des Forces canadiennes Bedford et le laboratoire du chantier naval de RDDC, ainsi que d’assister à une séance de discussion ouverte avec le Cmdre Earl.

Le Cmdre Craig Skjerpen, commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique, s’est adressé aux membres pour donner le coup d’envoi du séminaire le 29 mai et a encouragé les participants à profiter au maximum de ces deux journées en faisant du réseautage, en éliminant le travail en vase clos et en résolvant les problèmes.

« Lorsque nous essayons de trouver des solutions à certains de nos défis, nous devons parler de certains des obstacles qui existent au sein de notre organisation, des choses qui nous empêchent d’atteindre notre but », a déclaré le Cmdre Skjerpen.

« Je suis toujours envieux de la capacité d’une équipe de personnes de se réunir et de discuter de la façon d’améliorer les choses dans leur domaine de responsabilité. Ce séminaire fait un travail fantastique à cet égard. »