Les comités de sélection des techniciens de marine assurent une représentation équilibrée en 2018

Nouvelles de la Marine / Le 16 janvier 2018

Par le capitaine de frégate Luc Tremblay

Afin de préparer la Marine royale canadienne (MRC) en vue de la flotte future et en s’appuyant sur les résultats d’une analyse de professions détaillée, on a mis en place le GPM des techniciens de marine (TECH MAR) le 1er juillet 2017. Ce GPM est composé de marins venant des quatre anciens GPM suivants : mécanicien de marine (MEC MAR), électro-technicien (ÉlectroTec), technicien de coque (Tec Coque) et opérateur de systèmes de mécanique navale (OSMN) de la Réserve navale. 

En vue de répondre aux préoccupations exprimées concernant l’avancement professionnel au sein du nouveau GPM, les organisations du directeur – Carrières militaires et du directeur – Personnel et instruction de la Marine ont entrepris un examen approfondi des processus et des critères de notation des comités de sélection. Cet examen visait à garantir l’équité et la transparence des évaluations des comités de sélection et à veiller à une représentation équilibrée des candidats venant de chacun des anciens GPM. Les résultats de cet examen ont été présentés au vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la MRC, avant la tenue des réunions des comités de sélection en 2018.

Les comités de sélection du nouveau GPM des TECH MAR de la Force régulière se sont réunis en octobre 2017. Chacun d’eux comptait un membre des anciens GPM (MEC MAR, Tec Coque et ÉlectroTec); quant aux comités de sélection des TECH MAR de la Réserve navale, ceux‑ci ont utilisé les critères de l’ancien GPM des OSMN. Avant chaque réunion, les comités, qui comptaient des membres ayant déjà collaboré à ce processus, ont été informés des problèmes qu’ils pourraient avoir en raison du fait qu’ils procédaient à l’évaluation d’un seul GPM (TECH MAR) composé de candidats venant de quatre anciens GPM.

Les critères de notation des TECH MAR servent uniquement à évaluer les rapports d’appréciation du personnel (RAP) tels qu’ils sont présentés. Les membres des comités de sélection se sont servis des notes et des commentaires qui y figuraient pour déterminer la note à attribuer à chaque dossier. Les comités ont reçu instruction de noter les RAP en se fiant sur les renseignements qui y sont fournis, c’est‑à‑dire sur la manière dont le rendement et le potentiel sont évalués par rapport à la norme pour le grade dans chacun des anciens GPM. Si, à un moment donné, il y avait des incertitudes quant à un dossier, les membres du comité de sélection étaient prêts à se prononcer en faveur du militaire.

Dans l’établissement des critères de notation, on n’a pas tenu compte des GPM pour ne pas favoriser injustement un ancien GPM au détriment des autres pour ce qui est des promotions. De plus, tous les militaires entièrement qualifiés dans chaque grade ont reçu les mêmes points sur les anciennes qualifications, pour assurer l’équité dans tous les anciens GPM.

Le vice‑amiral Lloyd a remarqué une certaine appréhension et différentes préoccupations de la part des personnes touchées par la mise en place du nouveau GPM, ce qui est tout à fait compréhensible. « Après avoir reçu un compte rendu détaillé des résultats de la part du directeur – Personnel et instruction de la Marine, le 15 décembre, j’affirme sans hésiter que les réunions de 2018 des comités de sélection se sont déroulées de manière impartiale et que, sur le plan des promotions, les quatre anciens GPM étaient représentés », a-t-il souligné. « Les résultats obtenus par les comités de sélection, qui seront communiqués lors des visites des gestionnaires des carrières et des GPM à Halifax et à Esquimalt, montreront que chacun des anciens GPM a été représenté de manière équitable et équilibrée pour tous les grades pour l’année de promotion 2018. »

Une représentation équitable et adéquate des marins des anciens GPM qui composent désormais le nouveau GPM des TECH MAR était nécessaire pour que celui-ci demeure prospère, pour que les GPM techniques de la MRC continuent à être efficients et pour qu’on évite de compromettre les résultats et la disponibilité opérationnels de la flotte. Dans l’ensemble, dans les résultats des comités de sélection des TECH MAR, le nombre de promotions (pour la somme des quatre GPM) est similaire à ceux de 2016 et de 2017 dans chacun des anciens GPM pour chaque grade. Par conséquent, personne n’a été privilégié dans son évaluation.

« Je suis heureux de constater que les mesures mises en place ont permis de s’assurer que le processus des comités de sélection n’a défavorisé personne », a déclaré le vice‑amiral Lloyd.

 

EST
         
M 1 à PM 2 MMTCETTotal
2018 promotions prévues 4 0 2 6
2017 promotions 4 2 4 10
M 2 à M 1   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 6 6 6 18
2017 promotions 8 2 6 16
Matc à M2   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 0 7 2 9
2017 promotions 23 1 3 27
Mat 1 to Matc   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 8 6 3 18
2017 promotions 13 2 2 17

 

OUEST
         
M 1 à PM 2 MMTCETTotal
2018 promotions prévues 1 3 3 7
2017 promotions 3 3 3 9
M 2 à M 1   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 4 4 4 12
2017 promotions 8 2 2 12
Matc à M2   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 8 5 6 19
2017 promotions 5 1 4 10
Mat 1 to Matc   MM TC ET  Total
2018 promotions prévues 3 4 3 10
2017 promotions 10 3 3 16

Tableau : Promotions prévues des TECH MAR en 2018

Le saviez-vous?

« LSV? Pour le classement parmi les 10 meilleurs, tous grades confondus, il y avait 60 mécaniciens de marine, 54 techniciens de coque et 56 électro‑techniciens, ce qui est équitable et cohérent. Ces nombres sont similaires à ceux des années antérieures. »

« LSV? Au cours des trois dernières années, les promotions au grade de premier maître de 2e classe ont été bien réparties entre les anciens GPM suivants : mécanicien de marine (25), technicien de coque (15) et électro‑technicien (18). »

« LSV? Pour les promotions prévues du grade de maître de 2e classe au grade de maître de 1re classe (côtes est et ouest) dans le sous-groupe professionnel Mécanique, il y a le même nombre de mécaniciens de marine parmi les 10 premiers. ”

“LSV? Au cours des trois dernières années, il y a eu un bon nombre de promotions du grade de matelot‑chef au grade de maître de 2e classe (côtes est et ouest), et les anciens GPM y étaient représentés : mécanicien de marine (33), technicien de coque (14) et électro-technicien (11).”

“LSV? Représentation équitable des anciens GPM dans le classement des 10 premiers (côtes est et ouest) : mécanicien de marine (11), technicien de coque (11) et électro-technicien (5).”

“LSV? Les comités de sélection des techniciens de marine ont pris en considération les anciennes qualifications des OSMN de la Réserve navale dans le cas de ceux qui se sont récemment joints à la Force régulière. Sur les 34 OSMN ayant obtenu un transfert de catégorie de service, 5 méritaient d’être classés parmi les 20 premiers, tous grades confondus. ”