Le SNMG1 a participé à un entraînement avec la Marine allemande

Nouvelles de la Marine / Le 12 février 2021

Par le capitaine de corvette Mark Fifield, officier supérieur des affaires publiques au sein du SNMG1

À la fin du mois dernier, le 1er Groupe maritime permanent OTAN (SNMG1), dirigé par son navire amiral, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax, a mené avec la Marine allemande en mer du Nord une série d’exercices d’entraînement réalisés pendant un déplacement.

On entend par exercice réalisé pendant un déplacement, ou PASSEX, un entraînement mené avec les marines nationales de nos alliés et partenaires de l’OTAN quand on traverse leurs eaux territoriales ou qu’on passe à proximité de celles-ci. Dans ce cas particulier, le SNMG1 traversait les eaux allemandes et avait une escale prévue à la base navale de Wilhelmshaven.

Ce PASSEX a été le premier d’une longue série d’exercices qui seront menés au cours de ce semestre. Bien exécuté, il a fourni au groupe une base solide sur laquelle il pourra s’appuyer dans les mois à venir.

« Les navires multinationaux qui composent le SNMG1, y compris leurs ressources aériennes

embarquées, ont un programme intensif comprenant des patrouilles opérationnelles et des exercices d’entraînement prévus avec divers alliés et partenaires de l’OTAN dans notre zone d’opérations désignée », a déclaré le commodore (cmdre) Bradley Peats, commandant du SNMG1.

La tenue d’interactions fréquentes entre militaires et d’activités d’entraînement de haute intensité au sein des forces navales permet de mieux connaître et comprendre les plateformes, capacités, tactiques, techniques et procédures maritimes de l’autre.

À ce titre, ce PASSEX présentait de grandes possibilités d’améliorer la disponibilité opérationnelle conjointe et l’interopérabilité entre les forces navales participantes dans l’intérêt mutuel de toutes les parties.

Ces efforts porteront leurs fruits à l’avenir. Ils renforceront la capacité collective de l’OTAN à répondre en temps voulu et de manière efficace aux menaces pour la sécurité et le commerce maritimes dans la région et dans le monde entier, et ce, dans l’ensemble du spectre des opérations.

« Ce PASSEX a été le premier d’une longue série d’exercices qui seront menés au cours de ce semestre, et il a été bien exécuté, nous ayant dotés d’une base solide sur laquelle nous pourrons nous appuyer dans les mois à venir », a expliqué le Cmdre Peats.

Les navires du SNMG1, le NCSM Halifax et le pétrolier allemand Spessart, ainsi que les frégates de la Marine allemande Baden-Württemberg et Bayern, ont participé à la série d’exercices. Les points saillants de ce PASSEX comprenaient des manœuvres d’officier de quart, des manœuvres de transbordement à l’aide d’un hélicoptère embarqué, un exercice de ravitaillement en mer, ainsi que diverses autres activités d’entraînement opérationnel.

« Le SNMG1 est l’une des quatre forces navales permanentes de l’OTAN qui fournissent à l’Alliance des capacités et une présence navales permanentes, soit l’élément central de la Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (composante maritime) », a précisé le Cmdre Peats.

« Le niveau de préparation qu’un groupe opérationnel doit atteindre pour mener des opérations de haute intensité en mer dépend essentiellement de l’état de l’équipement, du niveau de compétence du personnel et de la qualité de l’entraînement reçue par ce dernier. Ce PASSEX à laquelle nous avons participé avec nos amis de la Marine allemande était un excellent exercice d’entraînement de haute intensité qui nous a permis d’améliorer, sinon de tenir à jour un certain nombre de compétences et de capacités qui sont d’une importance cruciale pour les combats. »