Le programme ARDEC Nord : Aider les Canadiens à mieux connaître la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 5 avril 2019

Par Peter Mallett

Ce week-end, une communauté éloignée sur l’île de Vancouver accueille les navires de la Marine royale du Canada (MRC) à son port principal.

Dans le cadre du programme ARDEC Nord, quatre patrouilleurs d’entraînement de classe Orca et 96 membres d’équipage arriveront aux installations de la Small Craft Federal Marina de Port McNeill (C.-B.).

Située à la pointe nord-est de l’île de Vancouver, dans le détroit de la Reine-Charlotte, cette ancienne ville d’exploitation forestière est désormais une destination touristique en été. Elle compte environ 3 000 habitants. 

Le Capitaine de corvette Todd Kennedy, commandant de la division Venture, mentionne qu’ARDEC Nord « est un programme permanent de la Marine pour aider à lutter contre le méconnaissance de la Marine à la grandeur du pays. » Il aide à faire connaître la Marine aux Canadiens, ainsi que le travail que nous faisons pour notre pays.

« De nombreux Canadiens en savent peu au sujet de la Marine canadienne, et certains ne savent même pas qu’elle existe. Ainsi, si nous voulons être reconnus auprès de la population, nous devons accroître notre visibilité », de souligner le Capc Kennedy.

« Cette activité est une vitrine pour montrer ce que nous faisons et comment nous nous entraînons, ainsi que pour démontrer notre fierté dans la diversité en tant qu’organisation. Nous voulons faire savoir à la population que nous sommes un employeur de choix et que si des gens souhaitent participer aux efforts du Canada et à ses politiques internationales, nous avons des emplois à leur offrir. »

Le personnel à bord des patrouilleurs d’entraînement Orca, Caribou, Raven et Wolf se composera du personnel de la flotte, ainsi que des étudiants inscrits aux cours d’officier de guerre navale et d’officier de navigation de la Flotte qui ont besoin d’acquérir des compétences élémentaires sur la passerelle pour se préparer à travailler à bord de navires opérationnels.

Pendant leur séjour dans la région de Port McNeill, deux des navires amèneront en mer des résidents et des dirigeants de la communauté pour une démonstration de l’interopérabilité avec l’Aviation royale canadienne, qui, pour l’occasion, a affecté un appareil de patrouille maritime de la BFC Comox (B.-C.), et avec la Garde côtière canadienne qui a affecté un hélicoptère Bell 429. Les deux autres navires demeureront à quai pour des visites guidées à bord qui auront lieu le 30 mars.

Participeront aussi à cette activité de sensibilisation 20 réservistes du Groupe de patrouilles des Rangers canadiens.

Le Commodore Angus Topshee, commandant de la Flotte du Pacifique, participera aussi à l’événement de relations avec la communauté en compagnie de représentants du Groupe consultatif des Autochtones de la Défense.  

Enfin, un poste logistique composé de trois personnes sera établi à Port McNeill pour soutenir l’enrôlement. Du personnel de recrutement des Forces armées canadiennes et un autobus de recrutement de la marine seront sur place pour offrir à la communauté un aperçu de la marine.

L’activité de sensibilisation comprendra aussi une remise de dons de la fondation Boomer’s Legacy; le Capc Kennedy animera cet événement au nom des Forces maritimes du Pacifique, auquel participera aussi le détachement local de la GRC. Au total, 70 tuques, 70 poupées et deux couvertures tricotées seront remises à une œuvre sans but lucratif de Port McNeill, soit le Sacred Wolf Friendship Centre à Port Hardy.

Gracieuseté du journal Lookout.