Le NCSM Winnipeg effectue des tirs de missiles réels à RIMPAC

Nouvelles de la Marine / Le 28 août 2020

Les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Winnipeg et Regina participent à l’exercice Rim of the Pacific (RIMPAC) 2020, un exercice maritime international de grande envergure qui a lieu tous les deux ans.

Dans le cadre de RIMPAC, le NCSM Winnipeg a eu l’occasion de s’entraîner à appliquer les tactiques et procédures de tir de missiles Sea Sparrow évolués (ESSM) les 23 et 24 août 2020, au large des côtes d’Hawaï.

Les ESSM sont des missiles à moyenne portée utilisés pour protéger les navires lorsqu’ils sont attaqués par des missiles et des avions. Ils fournissent un espace de combat d’autodéfense et une puissance de feu contre des missiles antinavires à grande vitesse et très manœuvrables dans l’environnement naval.

Un tir réel est l’aboutissement de mois d’entraînement et de préparation. Il fournit de précieuses données sur le système de gestion de combat du navire et démontre la capacité de la Marine royale canadienne (MRC) de mener et de soutenir la mise sur pied d’une force à l’étranger.

« La préparation d’un tir de missile commence de nombreux mois avant le tir lui-même, et est intégrée à un programme de préparation exigeant qui met à l’épreuve les compétences et l’endurance de toute l’équipe des opérations », a déclaré le lieutenant de vaisseau (Ltv) Iain Richardson, officier de l’armement à bord du NCSM Winnipeg.

« Nous devons nous entraîner non seulement pour le tir, mais aussi pour tous les problèmes ou urgences possibles concernant le système, a expliqué le Ltv Richardson. Bien que le processus soit long, le privilège de participer à un exercice aussi important en vaut réellement la peine. »

Cet exercice bisannuel contribue à accroître la létalité, la résilience et l’agilité dont ont besoin les forces internationales coopératives composées d’éléments maritimes, terrestres et aériens pour décourager et vaincre les agressions des grandes puissances dans tous les domaines et à tous les niveaux de conflit. Cet exercice offre une occasion unique d’entraînement qui renforce les partenariats maritimes internationaux, accroît l’interopérabilité et améliore la préparation de la MRC pour un large éventail d’opérations potentielles.

Organisé par la Marine américaine tous les deux ans dans la zone des îles d’Hawaï et du Sud de la Californie, RIMPAC favorise et soutient les relations de collaboration militaire entre les pays qui s’efforcent de promouvoir la paix et la sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique.

Le Canada est un pays maritime qui entretient des liens étroits avec l’Asie-Pacifique. Notre sécurité et notre prospérité dépendent de plus en plus de nos partenariats dans la région. Notre participation régulière à RIMPAC soutient la diplomatie militaire qui, à son tour, favorise la confiance et la coopération entre les alliés et les partenaires. En même temps, notre présence continue dans le Pacifique démontre notre engagement national visant à promouvoir la paix et la sécurité dans le monde entier.