Le NCSM Regina effectue sa première saisie de drogue depuis qu’il s’est joint à l’Op ARTEMIS

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 18 avril 2019

Le 6 avril 2019, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Regina a saisi 2 569 kilogrammes de haschisch alors qu'il était déployé dans l'océan Indien dans le cadre de l’opération ARTEMIS, la contribution continue des Forces armées canadiennes aux opérations de sécurité maritime et de lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient et en Afrique orientale.

Le NCSM Regina a repéré un navire de pêche suspect, de type boutre, au large des côtes d'Oman et a procédé à son interception pour savoir ce qu’il en est. Le navire a déployé son équipe du Groupe des opérations tactiques navales (GOTN), une unité de la Marine royale canadienne  (MRC) spécialisée dans les opérations avancées d'arraisonnement en mer. Une fouille du boutre a été effectuée au cours de laquelle 119 sacs de haschisch ont été retrouvés dans la cale à glace. Les stupéfiants ont été transportés au NCSM Regina et détruits par la suite.

« Si la Force opérationnelle multinationale 150 (FOM 150) n'était pas intervenue, le haschisch aurait été vendu localement ou sur d'autres marchés, et les profits auraient profité aux réseaux du crime organisé et aux organisations terroristes », a déclaré le commodore Darren Garnier de la Marine royale canadienne, commandant de la Force opérationnelle.

«  Le NCSM Regina a fait de l’excellent travail en appui au travail de la FOM 150 qui consiste à assurer la stabilité dans cette région du monde », a-t-il ajouté.

Il s'agit de la première saisie pour le NCSM Regina depuis qu'il s’est joint à l'opération ARTEMIS à la fin mars 2019.

« Cette saisie témoigne de l’acharnement du NCSM Regina, qui a consacré des mois à la préparation de notre déploiement opérationnel. Je suis très fier du professionnalisme de notre équipe du GOTN, ainsi que de l'ensemble de notre équipage », a souligné le capitaine de frégate Jacob French, commandant du NCSM Regina.

« C’est un effort collectif et nous sommes tous fiers de contribuer à la perturbation du trafic de stupéfiants illégaux et à la sécurité maritime dans la région. »