Le NCSM Regina effectue des manœuvres avec la Marine japonaise en mer de Chine méridionale

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 9 juillet 2019

En naviguant à l'appui de l'opération PROJECTION, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Regina et l'Unité de ravitaillement de la Marine (URM) Astérix ont mené un exercice bilatéral de coopération avec la Force maritime d'autodéfense japonaise au large de la baie de Cam Ranh, au Vietnam, du 13 au 15 juin.

Appelée KAEDEX 19-1, cette activité internationale importante réunissait le porte‑hélicoptères japonais JS Izumo, la frégate JS Akebono et le destroyer JS Mursame.

L'exercice s'est déroulé dans la mer de Chine méridionale après une escale à la baie de Cam Ranh, et a débuté par un exercice de photos avec les quatre navires et deux de leurs hélicoptères maritimes.

Une fois cet exercice terminé, le commandant du NCSM Regina et le représentant des affaires publiques de l'unité se sont rendus en hélicoptère sur le JS Akebono. Les commandants des deux navires de guerre ont discuté du KAEDEX 19-1 et des opérations qui seront menées par le Japon et le Canada dans la région.

Les séances d'entraînement prévues dans le cadre du KAEDEX 19-1 comprenaient un exercice de guerre anti-sous-marine, des manœuvres tactiques, des ravitaillements en mer et des exercices de nuit sur écran. L'une des principales séances d'entraînement portait sur des manœuvres tactiques axées sur l'interopérabilité, la comparaison et la mise en contraste de l'entraînement donné par les deux marines.

Les mesures prises par chaque navire ont permis aux équipes de travailler ensemble, de transmettre des rapports importants aux autres navires en temps utile et de réaliser des entraînements efficaces. La facilité avec laquelle les entraînements communs ont été menés indique que nos processus militaires sont alignés, ce qui permet une plus grande interopérabilité dans l'avenir.

Parmi les nombreux exercices, le NCM Regina et le JS Akebono ont procédé à un échange de personnel : deux officiers de chaque navire ont passé 24 heures sur le navire de la marine partenaire.

Pendant ce temps, les marins des deux marines ont eu droit à des visites guidées prolongées de leurs navires respectifs, y compris leurs ponts, salles d'opération et salles de contrôle des machines. Les officiers d'échange se sont imprégnés de la culture des navires qui les ont accueillis et ont pu ainsi faire l'expérience de la vie de leurs camarades marins tout en resserrant les liens militaires et culturels entre le Canada et le Japon.

Ces visites ont aidé les navires des deux marines, canadienne et japonaise, à mieux se comprendre et se connaître, et la MRC pourra en profiter dans ses futures missions bilatérales.

En raison de l'importance géopolitique croissante de l'Asie-Pacifique, le Canada renforce sa présence et ses missions de défense dans cette région. En plus de stimuler et de perfectionner nos marins en leur offrant de travailler avec un pays étranger, KAEDEX 19-1 souscrit directement à la politique de défense du Canada, intitulée « Protection, Sécurité, Engagement », en renforçant les relations de défense du Canada avec un partenaire régional clé comme le Japon.

Ces exercices sont également des exemples concrets des efforts déployés par le Canada pour accroître sa présence et ses capacités opérationnelles dans la région de l'Asie-Pacifique et témoignent de l'engagement du Canada à travailler avec les marines partenaires pour contribuer à la sécurité de la région.