Le NCSM Calgary effectue des exercices d’interopérabilité avec la garde côtière américaine et la marine mexicaine

Nouvelles de la Marine / Le 27 octobre 2014

Quelques jours après avoir terminé des opérations très réussies de lutte contre le trafic de stupéfiants, le NCSM Calgary, le garde-côte américain Active et le navire de guerre mexicain Farias ont effectué un exercice d’échange de connaissances au cours duquel les marins ont visité les autres navires à des fins d’instruction et de familiarisation. Dans le cadre de cet exercice, 21 marins ont échangé leur poste sur trois navires. Les membres de l’équipage ont été transférés entre les navires par bateau et hélicoptère.

Trois officiers et huit membres de l’équipage ont quitté le NCSM Calgary pour visiter le navire américain et le navire mexicain, alors que le Calgary a accueilli à son bord six officiers et membres de l’équipage du garde côte Active, et quatre membres du navire Farias. Une fois à bord, ils ont tous eu droit à de multiples visites, à des démonstrations des opérations quotidiennes et à une visite des mess respectifs. Ils ont aussi été en mesure d’échanger des idées avec leurs homologues professionnels, afin de leur faire comprendre le fonctionnement de la Marine royale canadienne.

Un des chefs de quart à la passerelle du NCSM Calgary, l’Ens 1 David Nelson, a passé trois jours à bord du garde-côte américain Active, ce qui fut une expérience positive. « Il s’agissait d’une occasion unique pour mieux comprendre l’aspect d’application de la loi de la garde côtière américaine durant les opérations d’interdiction maritime », explique l’Ens 1 Nelson. « Il était impressionnant aussi de voir les opérations quotidiennes d’un navire de la garde côtière. »

Interrogé sur l’expérience de l’équipage de son navire, le commandant du NCSM Calgary, le Capf John Wilson, affirme qu’elle s’est révélée positive pour tous. « J’étais très fier d’accueillir à bord des collègues provenant des forces interarmées et interinstitutionnelles de la garde côtière américaine et de la marine mexicaine », affirme le Capf Wilson. « J’étais heureux que les membres de notre équipe aient eu la chance de vivre cette expérience et d’acquérir de nouvelles connaissances grâce à leur visite des autres navires. »

À la fin de l’exercice d’échange des connaissances, qui a duré d’une à trois journées selon le marin, la participation du NCSM Calgary à l’opération Caribbe a tiré à sa fin et le navire a poursuivi sa route jusqu’à San Francisco pour la semaine de la flotte.

Le NCSM Calgary demeurera en mer jusqu’à la première semaine de novembre.