Le navire de combat canadien : un seul navire capable d’assumer plusieurs rôles

Nouvelles de la Marine / Le 18 février 2021

Les 15 navires de combat canadiens (NCC) futurs d’une seule classe de la Marine royale canadienne (MRC) sont conçus de A à Z pour être des navires de guerre polyvalents très performants et efficaces. Ces navires permettront au Canada d’être prêt pour une vaste gamme de missions et d’être suffisamment souple pour s’adapter à une nouvelle mission en quelques heures, plutôt qu’en quelques jours ou semaines.

Les NCC seront essentiellement aptes au combat grâce à l’association d’équipements de haute technologie et de marins de la MRC hautement qualifiés. Ils seront capables de mener simultanément des missions aériennes, de surface et sous-marines. Les équipages seront formés et organisés pour être capables de mener des opérations de guerre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de combattre et, en même temps, de remédier à tout dommage subi.

Les NCC pourront également être réaffectés d’une mission à l’autre tout en restant déployés. Cette plus grande souplesse opérationnelle sera cruciale pour un pays comme le Canada, dont les deux bases navales sont très loin l’une de l'autre et dont les navires sont souvent déployés à l’autre bout du monde.

Cela signifie essentiellement que lorsqu’un navire n’est plus en mesure d’effectuer une tâche pour une raison quelconque, la flotte reste capable de combler le vide et de mener à bien la mission. Cela est particulièrement important pour une marine qui dispose d’une flotte de taille relativement modeste comme la MRC.

En outre, les NCC polyvalents offriront un soutien essentiel au-delà du domaine maritime. Ils fourniront par exemple un soutien naval aux forces militaires à terre, comme le contrôle des engins télécommandés pour mener des opérations de renseignement, de surveillance et de reconnaissance ou pour effectuer l’analyse de renseignements.

Bref, les technologies de pointe font que les NCC polyvalents seront dotés des capacités et de la souplesse nécessaires pour répondre simultanément à une multitude de contingences opérationnelles, notamment des missions antiaériennes, antisurface et anti-sous-marines, ainsi que pour fournir un soutien aux forces à terre et remplir les fonctions d’une plate-forme de commandement.

Les navires de combat canadiens sont les navires de choix pour la MRC et pour le Canada.