Le dévouement du PM 2 (retraité) Browne à l’égard de l’adresse au tir lui vaut le titre d’entraîneur de l’année

Nouvelles de la Marine / Le 3 juillet 2019

Le premier maître de 2e classe (PM 2) (retraité) Bradley Browne a eu l’honneur de recevoir le titre d’« entraîneur de l’année » national de la Marine royale canadienne pour 2018. Sa passion pour la Marine et le sport qu’il aime tant devient rapidement évidente lorsqu’on lui parle.

Bien que de nombreux sports dans les Forces armées canadiennes (FAC) inspirent à la fois le travail d’équipe et la forme physique personnelle, le PM 2 Browne déclare que le tir est le « seul sport dans les Forces armées canadiennes » qui a une incidence opérationnelle directe.

On peut s’attendre à ce que chaque membre des FAC « prenne un fusil et monte la garde ». Souvent, les structures sont en place uniquement pour appuyer les qualifications de base », a déclaré le PM 2 Browne. Il croit que la participation à des activités de tir sportif permet aux militaires d’améliorer leurs habiletés.

L’intérêt du PM 2 Browne pour le tir sportif a commencé au printemps 1993, lorsque la Marine russe est venue à Halifax. Une compétition à un champ de tir local a alors été organisée et a constitué sa première expérience du tir de compétition.

Depuis ce moment, lorsqu’il n’était pas déployé sur le plan opérationnel, le PM 2 Browne s’est concentré sur les champs de tir locaux. De la relâche de mars jusqu’aux compétitions en septembre, ses soirées et ses fins de semaine ont été consacrées à l’entraînement. Il s’est fait beaucoup de nouveaux amis en voyageant partout au pays et dans le monde entier pour participer à des compétitions nationales et internationales.

Récemment retraité de la Force régulière de la Marine royale canadienne, le PM 2 Browne a été muté à la Réserve de l’Armée de terre au sein des Princesse Louise Fusiliers à titre de sergent-major de compagnie pour la compagnie Bravo.

« Aller au champ de tir avec les membres de cette unité pour la première fois fut comme rentrer à la maison, a-t-il dit. Je cherche des victoires rapides - la plus grande chose qu’une personne fait mal qui l’aidera à atteindre la cible plus souvent. » C’est grâce à ce dévouement et à cet amour pour le sport qu’il a reçu le titre d’« entraîneur de l’année des FAC ».

Marin de carrière, il a visité 35 pays différents au cours de sa carrière dans la Marine.

« J’ai navigué au nord jusqu’à Bodo en Norvège, au sud jusqu’à Carthagène en Colombie, à l’est jusqu’au détroit d’Hormuz et à l’ouest jusqu’à Hawaï. » Les déploiements au cours de sa carrière comprennent la mission de l’OTAN en 1998, l’Op Augmentation 2001, la mission de l’OTAN à bord du Gatineau en 1995, la mission de l’OTAN de 2005 à bord du Montréal, et finalement les activités en Libye en 2011 à bord du Charlottetown.