Le détachement aérien du Sea King a effectué presque 400 heures de vol dans le cadre de l’opération REASSURANCE

Galerie d'images

Nouvelles de l’Atlantique / Le 6 décembre 2017

Par lieutenant de vaisseau Meghan Jacques

Le détachement aérien du CH-124 Sea King à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Charlottetown a effectué presque 400 heures de vol dans le cadre de son déploiement durant l’opération REASSURANCE. Ce résultat témoigne de l’engagement de l’équipage et des techniciens qui ont travaillé sans relâche durant tout le déploiement pour planifier et exécuter les activités de vol et de maintenance.

« Être en mesure d’apporter une contribution appréciable aux exercices et opérations de l’OTAN nous encourage à en faire plus et s’assurer que l’hélicoptère soit dans les airs plus tôt et plus souvent, » explique le Major René Laporte, commandant du détachement aérien à bord du NCSM Charlottetown. « Avoir une équipe aussi engagée nous permet d’être plus facilement prêts à faire face à nos missions. »

Le détachement aérien comprend 19 membres de l’Aviation royale canadienne du 443e Escadron d’hélicoptère maritime à Victoria, et du 423e Escadron de Shearwater, en N.-É.

Il est évident dans tout ce que le détachement aérien fait à l’appui du navire que le maintien de la capacité d’exécution de la mission du CH-124 Sea King est primordial. À titre d’extension intégrée des armes du navire et de l’ensemble de capteurs, le CH-124 Sea King offre au navire des capacités supplémentaires de surveillance, de reconnaissance, de ravitaillement et de lutte anti-sous-marine. L’hélicoptère, ainsi que l’équipage et les techniciens qui s’en occupent, contribuent directement à la capacité opérationnelle du navire—et ils en sont fiers.

Une des plus importantes tâches de maintenance réussies dans le cadre du déploiement jusqu’à présent a été le transfert d’aéronefs de l’aéronef 417 à l’aéronef 414. Un transfert d’aéronef consiste à remplacer un aéronef qui retourne à la maison par un autre. Le transfert a été effectué à Marseille, en France, entre le 29 septembre et le 2 octobre 2017. Il a permis de s’assurer que le détachement aérien puisse encore fournir des capacités de mission essentielles au NCSM Charlottetown avant la tenue de l’exercice BRILLIANT MARINER 2017 de l’OTAN et avant d’avoir à soutenir l’Opération SEA GUARDIAN dans la Méditerranée.

Cette tâche a nécessité une coordination poussée de la part des escadrons à terre. Un aéronef CC 177 Globemaster est arrivé en provenance du Canada avec le nouvelle hélicoptère, commandé par le commandant de bord, le capitaine Craig Hughes du 429e Escadron de transport de la 18e Escadre Trenton en Ontario.

L’équipe de techniciens de maintenance du détachement aérien a préparé les aéronefs au transfert. Ils ont fait en sorte qu’une fois arrivé en France, le nouvel hélicoptère soit bien entretenu et que tous les systèmes soient en bon état avant de l’envoyer à la rencontre du NCSM Charlottetown en mer.

Questionné au sujet de l’éthique de travail des techniciens de son équipe à bord du NCSM Charlottetown, l’adjudant-maître Ghislain Paré n’a exprimé que des éloges. « L’équipe était très dévouée et axée sur les tâches à accomplir. Leur expertise, leur professionnalisme et leurs compétences en résolution de problème ont rendu le processus plus harmonieux et l’aéronef a été remis en service en un rien de temps. »

Durant l’Opération REASSURANCE, le NCSM Charlottetown a régulièrement participé aux instructions et opérations de navire unique ou de groupe opérationnel avec le 1re Groupe de la force navale permanente de réaction (SNMG 1) de l’OTAN pour démontrer l’engagement continu du Canada et de l’OTAN envers la sécurité et la coopération internationale.

Depuis qu’elle s’est jointe au navire, la nouvelle cellule a permis d’atteindre les jalons de 200 et de 300 heures de vol en déploiement et a effectué de nombreux cycles de plusieurs heures sur le pont—ce qui fait du Sea King du NCSM Charlottetown l’aéronef le plus performant et le plus utile de la flotte du SNMG 1.

Dans le cadre de l’exercice BRILLIANT MARINER 2017, le détachement aérien embarqué a pris part à des missions de surveillance, de contrôle et de reconnaissance de surface ainsi qu’à des exercices de lutte antisurface et de guerre sous-marine. Ces exercices ont confirmé le rôle du NCSM Charlottetown à titre de frégate de patrouille multi-rôles et de ressource de l’OTAN.